/lifestyle/columnists
Navigation

Où s’en va notre société?

Coup d'oeil sur cet article

Nous sommes envahis par le trop grand nombre de fonctionnaires qui font augmenter nos taxes et nos impôts. Ça met la classe moyenne à bout de souffle, étouffée qu’elle est en plus par les règlements et les lois socio-communistes qui nous gouvernent. Les propriétaires sont criblés de taxes pendant que nos élus dépensent l’argent public sans aucune gêne. Notre civilisation se meurt. Elle ne vaut plus rien tant elle s’est éloignée de ses objectifs premiers. Nous sommes devenus incapables de penser en termes de « communauté ouverte à l’autre ». La télévision ne nous renvoie que des messages négatifs. Il arrive même que certains journalistes en inventent pour faire mousser leurs nouvelles.

Que dire en plus de la DPJ qui actuellement détruit des familles en s’en tenant à des demi-vérités, tout en bénéficiant de pouvoirs quasi illimités qui permettent à leurs intervenants de travailler à protéger leur job au lieu de protéger nos enfants.

Il est devenu quasi impossible à un couple bien intentionné d’avoir plusieurs enfants pour se constituer une belle grande famille, tant notre société ne le favorise pas. Laquelle société est en même temps en train de mourir, pour ne pas dire d’imploser. Les gens mènent des vies égocentriques et se replient sur eux-mêmes au lieu de s’ouvrir aux autres. Impossible de former un regroupement de petits propriétaires susceptible de devenir une véritable opposition au système qui les tue à petits feux.

Il est temps que les gouvernements se réveillent et pensent à protéger ceux qui ont travaillé toute leur vie mais qui n’ont rien pour leur retraite tant on leur pompe le portefeuille. Et j’inclus ici les petits entrepreneurs qui mériteraient mieux que ce qu’on leur offre pour grossir et qui en ont marre des lois qui les appauvrissent au lieu de leur permettre de grossir et d’employer plus de monde.

Claude

À trop vouloir embrasser, vous étreignez mal mon cher Claude. Certains des thèmes que vous abordez sont intéressants, mais comme ils sont enfouis sous des idées toutes faites et pas toujours vraies, on perd de vue votre objectif qui vise à réveiller vos semblables pour qu’ils prennent leurs affaires en main. Quand votre réflexion sera mieux articulée, réécrivez-moi.