/weekend
Navigation

Pour la Journée internationale du jazz et un petit nouveau

Aurélie O'Leary
Photo courtoisie Aurélie O'Leary

Coup d'oeil sur cet article

Dimanche 30 avril, que vous soyez à New York, Londres, Paris ou La ­Havane, la journée internationale du jazz battra son plein. Instituée par l’UNESCO, elle se veut une célébration de la note bleue sous toutes ses formes, et en même temps, elle ­souligne la contribution de cette ­musique à notre univers musical. Pour faire avancer le jazz, il faut ­toujours des jeunes, comme le saxophoniste alto Benjamin Deschamps qui explore les teintes de bleu.

Pour souligner cette Journée internationale du jazz, les organisateurs ont choisi un doublé qui réunira la chanteuse Aurélia O’Leary en formule quartette et le saxophoniste alto Rémi Bolduc pour son hommage à Oscar Peterson. Dans la grande tradition qui va de Sarah Vaughan à Carmen Mc Rae, cette jeune chanteuse est une spécialiste des standards (Love For sale, Go Bless The Child, Caravan, My Funny Valentine), auxquels elle donne une touche particulière, sans toutefois en modifier la teneur. Après un clin d’œil au pianiste et compositeur Dave Brubeck, le saxophoniste alto bien connu Rémi Bolduc rend hommage au grand pianiste Oscar Peterson. Dans le cadre de cette célébration, il arrive avec une nouveauté tout ensoleillée: Swingin’ with Oscar. Parfaitement entouré, nous soulignons le travail exemplaire du pianiste montréalais Taurey Butler. Le saxophoniste offre un tour d’horizon de cet immense interprète qui sut conquérir le cœur de milliers d’amateurs. Avec ce petit bijou et le concert, vous redécouvrirez: The Count, Riff Blues et l’éternelle Place Saint-Henri. À entendre et à découvrir, le dimanche 30 avril à la Maison de la culture Côte-des -Neiges, à 19 h.

Un jeune qui a de l’avenir

Aurélie O'Leary
Photo courtoisie

C’est en 2013, au Festival international de Rimouski que nous avions découvert le saxophoniste alto Benjamin Deschamps. Depuis, il s’est taillé une part enviable au sein des musiciens montréalais, comme le prouve Demi-Nuit. Si cette nouveauté s’inspire de ce qui fit Art Blakey et ses Jazz Messengers, Benjamin Deschamps poursuit une grande tradition. Quand le bonheur côtoie l’intelligence, tout est dit!

MAZ

Aurélie O'Leary
Photo courtoisie

★★★★★

ID- Bleu44/Select

Avec la Journée internationale du jazz qui approche, donnons la parole aux créateurs d’ici. Sans être véritablement du jazz, la nouveauté ID, qui nous provient de la formation Maz évoque l’univers du violoniste Jean-Luc Ponty, mais avec des chansons traditionnelles. Avec des clins d’œil, nous reconnaîtrons aussi l’univers de la Bottine souriante, sans les cuivres. Autour du guitariste, joueur de banjo et chanteur Marc Maziade, cette formation offre un disque joyeux au swing moderne, en dix plages originales. Loin des chansons à répondre Du temps d’une paix, cette nouveauté joliment conçue vous rendra heureux.

3 concerts à surveiller

22 avril 20 h 30

Au Upstairs

Jean-Michel Pilc, pianiste, Remi-Jean Leblanc, contrebassiste, Jim Doxas, batteur.

23 avril 19 h 30

Lancement du disque Opening Statement

Sam Kirmayer, guitariste

Sean Fyfe, pianiste

Mike De Massi, contrebassiste

Dave Laing, batteur

29 avril 20 h

À l’Astral

Guy Bélanger, harmoniciste et ses musiciens

Traces & Scars !