/lifestyle/sexromance
Navigation

Des pratiques inquiétantes

Safe Sex Concept
illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La définition d’une sexualité épanouie varie naturellement d’une personne à l’autre. Chacun choisit de vivre ses expériences selon ses valeurs et ses choix, mais il arrive également que les limites soient repoussées. Qu’arrive-t-il lorsque les paramètres établis sont dépassés? Pourquoi certaines personnes cherchent-elles à vivre volontairement des pratiques sexuelles à risque?

Accepter de sortir de sa zone de confort à l’occasion n’est certes pas une chose facile pour de nombreuses personnes. Mais pour d’autres, seuls les moments de ­défi intense les font se sentir bien vivants. Prendre des risques de façon­­ générale dans la vie ­permet, lorsque ceux-ci sont sains et calculés­­, un dépassement de soi et une atteinte d’objectifs.

Victor, un homme de 34 ans, nous dit: «Je travaillais pour un employeur très strict et peu ­enclin à respecter les valeurs d’autrui. Cela allait en contra­diction totale avec ma façon de voir et de vivre­­ ma vie. Mais j’avais ­besoin de ce travail et de l’argent­­ qu’il me rapportait, car ma femme et moi ­venions tout juste d’avoir un bébé. J’étais si malheureux et j’avais très peur de l’échec, peur d’abandonner ma famille si je me permettais de faire des changements. Mais j’ai osé, j’ai pris le risque et j’ai réussi à me trouver un emploi, mieux payé et certainement plus épanouissant. Un an plus tard, il n’était pas trop tard!»

Une mise en action concrétise une volonté de changement et permet d’affronter ses peurs. ­Résultat: un sentiment de fierté et de ­satisfaction personnelle.

Selon ­l’Institut national de ­santé publique du Québec, la ­recherche de sensations fortes est ­caractérisée par quatre aspects: l’attrait pour l’aventure, le désir de ­nouvelles expériences, une ­facilité à laisser tomber ses ­inhibitions et la susceptibilité à l’ennui. Ensemble, ces quatre ­facteurs peuvent pousser les gens à prendre certains risques.

Comportements risqués

Le barebacking, est une ­pratique connue, surtout auprès de la population­­ homo­sexuelle­­, qui consiste à avoir des relations sexuelles sans aucune­­ protection. La pénétration anale et autres comportements sexuels se font sans condom. Les motivations ­invoquées sont parfois confuses, mais souvent la recherche de ­l’excitation dépasse la capacité de jugement.

C’est du moins ce que Louis-­Philippe, un homme de 27 ans, nous rapporte: « Pour moi le barebacking, c’est l’ultime. C’est sûr que je le fais pas souvent, mais ça m’arrive au moins plusieurs fois par année. C’est comme une ­victoire quand je m’en sors et que mes tests reviennent négatifs. Je me suis dit que si je le faisais et qu’un jour je pognais le VIH, j’aurais l’impression d’aller jusqu’au bout avec l’autre. C’est tellement excitant. C’est pas ­rationnel, je le sais, mais c’est plus fort.»

Le stealthing consiste à retirer le condom de façon furtive (donc sans le consentement du partenaire) au cours d’une relation sexuelle. Les victimes s’inquiètent, avec ­raison d’ailleurs, car elles n’ont pas consenti à une relation sexuelle non protégée au départ.

Cynthia témoigne: «Je ne savais pas que c’était ce qui était arrivé. Il m’a avoué avoir retiré le condom alors qu’il me pénétrait. J’étais sous le choc, je me suis sentie violée, non respectée et j’ai eu tellement peur. Même si je l’ai obligé à passer des tests, il n’a pas voulu les faire. J’ai porté plainte à la police, mais comme c’était mon chum de l’époque et que je n’ai pas de “preuves” de ça, ça n’ira nulle part. J’ai perdu totalement confiance, je consulte en thérapie parce que je suis profondément traumatisée. Il faut dénoncer ces gestes, il faut qu’on soit ­défendues, c’est inacceptable.»

Votre santé sexuelle passe par une bonne connaissance de soi, un respect de ses propres limites et la capacité de faire des choix ­appropriés. Prenez le temps de bien vous renseigner et surtout, prenez soin de vous! Exit les ­pratiques sexuelles risquées et inacceptables!

► Références: Santé Canada, ­Rezosante.org, agressionssexuelles.gouv.qc.ca, violsecours.qc.ca