/entertainment/shows
Navigation

Le Cirque du Soleil met fin à La Nouba

Le Cirque du Soleil cessera de présenter <i>La Nouba</i> le 31 décembre. Le spectacle était en résidence au Walt Disney World Resort d’Orlando.
Photo courtoisie, Dirk Franke Le Cirque du Soleil cessera de présenter La Nouba le 31 décembre. Le spectacle était en résidence au Walt Disney World Resort d’Orlando.

Coup d'oeil sur cet article

Présenté durant près de deux décennies à Orlando, le spectacle La Nouba cessera ses activités en décembre prochain. Le Cirque du Soleil souhaite ainsi renouveler son offre auprès du public floridien.

Lorsqu’un spectacle ferme ses portes, on pense souvent qu’il s’agit d’un constat d’échec. Dans le cas de La Nouba, c’est loin d’être le cas. En résidence au Walt Disney World Resort depuis décembre 1998, la production du Cirque a été jouée plus de 8500 fois devant plus de 10 millions de spectateurs.

«Nous cherchons toujours à renouveler notre offre et à continuer de surprendre notre auditoire. Étant donné le fort pourcentage de visiteurs qui retournent à Disney et à Orlando, et après 19 ans et plus de 10 millions de spectateurs pour La Nouba, nous étudions de nouvelles façons d’engager notre auditoire dans ce marché», explique Marie-Hélène Lagacé, directrice principale des relations publi­ques du Cirque du Soleil.

Le Cirque du Soleil devrait ainsi annoncer très bientôt un nouveau projet qui remplacera La Nouba à Orlando.

De nouveaux numéros

Le Cirque et Disney ont annoncé la fin de La Nouba plusieurs mois à l’avance afin de donner la chance aux touristes de pouvoir assister au spectacle. «Nous savons que les gens organisent leurs vacances à Disney longtemps à l’avance», a dit une porte-paro­le de La Nouba au journal Orlando Sentinel.

Au cours des années, le Cirque avait changé différents numéros de La Nouba afin d’être toujours attrayant pour les visiteurs réguliers de Disney. Récemment, on avait ajouté des prestations de break dancing et de bambou aérien.

L’an dernier, le spectacle avait fait les manchettes lorsqu’une acrobate, Karina Silva Poirier, s’était gravement blessée après une chute de 40 pieds lors d’un entraînement de routine. L’artiste est toujours en convalescence aujourd’hui.

La fin de Paramour à Broadway

Par ailleurs, le Cirque du Soleil a tiré le rideau sur le spectacle Paramour, à Broadway, le 16 avril dernier. En un an à l’affiche du Lyric Theatre, le spectacle a engendré des recettes de 50 millions $ US et la salle a été remplie à 77 % en moyenne, selon le site broadwayworld.com.

Le Cirque s’est retrouvé orphelin de théâtre new-yorkais après avoir dû laisser sa place à la production Harry Potter and the Cursed Child, qui fera son arrivée au Lyric Theatre en 2018. Les propriétaires du théâtre feront des rénovations au cours des prochains mois pour accueillir la production.

«Nous sommes en discussion pour déplacer Paramour dans d’autres marchés, particulièrement à Hambourg, en Allemagne, mentionne Marie-Hélène Lagacé. Nous ne sommes pas inquiets. La vie de Paramour va se poursuivre, mais nous ne savons pas encore où.»


Les spectacles résidents du Cirque

 

Actifs

  • Mystère (Las Vegas, depuis 1993)
  • O (Las Vegas, depuis 1998)
  • La Nouba (Orlando, depuis 1998, cessera en décembre)
  • Zumanity (Las Vegas, depuis 2003)
  • (Las Vegas, depuis 2005)
  • The Beatles LOVE (Las Vegas, depuis 2006)
  • Criss Angel Mindfreak Live! (ancienne­ment Criss Angel Believe, Las Vegas, depuis 2008)
  • Michael Jackson ONE (Las Vegas, depuis 2013)
  • Joyà ( Riviera Maya, Mexique, depuis 2014)

Retirés

Zaia (Macao, Chine, de 2008 à 2012)

Zed (Tokyo, Japon, de 2008 à 2011)

Viva Elvis (Las Vegas, de 2009 à 2012)

Zarkana (Las Vegas, de 2012 à 2016)

Iris (Los Angeles, de 2011 à 2013)

Paramour (New York, de 2016 à 2017, pourrait renaître à l’étranger)

 

Cinq films qui ont été des flops sur Broadway

Le film Le jour de la marmotte (Groundhog Day) est le dernier en lice à se retrouver en comédie musicale sur Broadway. Alors que cette nouvelle production a reçu d’excellentes critiques la semaine dernière, ce n’est pas toujours le cas lorsqu’on amène un succès hollywoodien sur Broadway.

En voici cinq exemples.

1. Spider-man: turn off the dark (2010)

Lorsqu’on parle d’échec reten­tissant sur Broadway dans les dernières années, c’est presque toujours le nom de cette production qui revient. De très nombreux problèmes de production auraient fait perdre 60 millions $ US aux investisseurs du spectacle.

2. Carrie (1988)

«Est-ce que Carrie est la pire comédie musicale de tous les temps?» avait demandé The New Yorker en 2012. Cette année-là, une nouvelle production inspirée de l’histoire de Stephen King a rappelé à quel point le spectacle de 1988 avait été raté. La production avait fermé ses portes après seulement trois semaines à l’affiche, perdant 7 millions $ US.

3. Breakfast at tiffany’s (1966)

En 1961, l’histoire de Truman Capote avait remporté un énorme succès au cinéma avec Audrey Hepburn en vedette. Ce fut une tout autre histoire sur Broadway. Après des essais à Philadelphie et Boston, et qua­tre spectacles de rodage sur Broadway, le spectacle s’était arrêté avant son ouverture officielle.

4. Big (1996)

À l’affiche sur Broadway durant à peine six mois, la comédie musicale aurait perdu plus de 10 millions $ US. Les producteurs avaient sous-estimé l’attachement du public à Tom Hanks dans la version cinématographique de Big.

5. High fidelity (2006)

Considéré par certains comme un petit film culte indépendant, avec John Cusack en vedet­te, High Fidelity n’a pas connu le même succès sur Broadway, où il n’a été à l’affiche qu’une dizaine de jours. Le spectacle a toutefois été joué dans plusieurs autres villes américaines depuis.