/24m/job-training
Navigation

Je fais du coworking et j'aime ça !

Coup d'oeil sur cet article

Audrey Neveu - 37e AVENUE

 

Avec plus de 74 espaces de coworking à travers la province, le Québec est un des endroits où la tendance est la plus développée. Cette formule abordable, conviviale et branchée attire de plus en plus de salariés, de travailleurs autonomes et d’entrepreneurs. Portraits de quelques adeptes.

Stéphanie Roy, associée cofondatrice d'En clair, à l'espace Temps libre

« Ma partenaire Geneviève Fortin et moi, on a fondé en septembre 2016 notre entreprise de service-conseil en simplification de documents juridiques. On vient de milieux professionnels plus traditionnels où les bureaux fermés sont la norme. On s'attendait à une adaptation, mais c'est une agréable surprise de vivre l'espace collectif. L'esprit de coopération qu'on ressent ici est très motivant. Les gens discutent de leurs activités, de leurs clients. Tout le monde a envie que ça marche pour les autres ! »

CRÉDIT : Photo : © En clair


Jean-Nicolas Papillon, associé de Café Liégois Canada, à la Halte 24/7

« Depuis nos débuts il y a trois ans, on est à la Halte 24/7. Avant, on était dans l'espace partagé. Maintenant, on a un petit bureau avec nos quatre employés. C’est le meilleur rapport qualité/prix pour un bureau avec secrétaire, salles de conférence, etc. Mais l'aspect le plus positif pour nous, c'est l’accès en tout temps. On est partenaires des CreativeMornings/Montréal, donc tous les derniers vendredis du mois, on vient à la Halte préparer notre café à 4h30 le matin, pour être prêts pour l'événement à 7h. »

CRÉDIT : Photo : © Café Liégois Canada


Éric Santerre, président et directeur de comptes de TöK Communications, à l'espace WeWork Place Ville-Marie

« Pour les jeunes entreprises comme la mienne, c'est pratique, parce qu'on épargne beaucoup sur les frais fixes. C'est un montant par mois, et on n'a plus à y penser après. Ici, les gens se parlent beaucoup, les liens d'affaires se développent. J'ai rencontré une foule de sous-traitants, comme des avocats pour rédiger mes contrats. C'est vraiment une communauté. Mais ce qui m'a attiré le plus avec WeWork, c’est que si je prends de l'expansion et que je vais à New York faire du développement d’affaires, je peux réserver une salle ou un bureau là-bas grâce à ma carte d'accès qui fonctionne avec tous les espaces WeWork. »

CRÉDIT : Photo : © Damien Ligiardi