/opinion/columnists
Navigation

Du racisme chez les antiracistes?

credits Couillard
Photo Agence QMI, Simon Clark Une consultation bidon pour distraire les électeurs...

Coup d'oeil sur cet article

Comme vous le savez, le gouvernement de Philippe Couillard s’apprête à mettre sur pied une grande consultation sur le racisme systémique qui est censé sévir au Québec.

Vous savez, les toilettes réservées aux Blancs seulement? Et les autobus interdits aux Noirs?

Ah, vous ne saviez pas que ça existe?

Oui, oui, le Québec est aussi raciste que l’Afrique du Sud au temps de l’apartheid!

C’est en tout cas ce que vont tenter de nous faire croire certains militants, au grand plaisir du premier ministre, qui pourra dire que tout ça est de la faute du PQ, de la CAQ et de la Charte des valeurs...

Rien de mieux que d’accuser ses adversaires de racisme pour distraire la population et faire oublier (pour un temps) la tempête de merde qui s’abat depuis quelques mois sur son gouvernement.

LES AFRICAINS MIS DE CÔTÉ?

Selon Le Devoir, des Québécois originaires de l’Afrique subsaharienne déplorent l’absence de membres de leur communauté au sein du comité-conseil sur le racisme et la discrimination systémique chargé d’organiser cette grande consultation «historique».

Oui, il y a des Haïtiens qui siègent au comité, disent-ils, mais il n’y a pas d’Africains provenant des pays situés au sud du Sahara.

Or, les Haïtiens ont beau être Noirs, ils ne vivent pas la même réalité que les Angolais, les Rwandais ou les Camerounais.

C’est comme les Blancs. Ce n’est pas parce qu’ils sont tous les deux Blancs qu’un Écossais a des choses en commun avec un Danois.

La consultation de Philippe Couillard n’est même pas commencée que la chicane est déjà poignée.

Chaque communauté va se demander pourquoi elle n’est pas représentée sur ce comité qui est pourtant censé combattre le racisme.

Et les Jamaïcains, hein? Vous n’avez pas pensé aux Jamaïcains qui sont discriminés à cause de la couleur de leur peau et de leur langue?

Et que dire des Dominicains, qui parlent espagnol? Ou des Cubains de peau noire?

Sans oublier les Noirs qui viennent des États-Unis, les Noirs brésiliens, les Noirs du Cap-Vert, les Noirs de la Guadeloupe, etc.

DU CÔTÉ DE L’ASIE

Et attendez, on n’a même pas parlé des Asiatiques!

Car il y a tout un monde entre les Coréens, les Vietnamiens, les Chinois, les Japonais, les Birmans, les Mongols, les Thaïlandais, les Taïwanais et les Hongkongais!

Ce n’est pas parce que les Québécois provenant de ces pays ont tous les yeux bridés qu’il faut les mettre dans le même sac!

Chaque communauté a ses particularités...

Le comité qui lutte contre le racisme systémique qui existe au Québec n’est toujours bien pas pour mettre certaines communautés asiatiques de côté, en disant qu’elles sont représentées par un Chinois!

UNE BOMBE PUANTE

Je blague, mais à peine.

Personnellement, je trouve que cette consultation bidon (il n’existe pas de racisme systémique au Québec comme il n’existe pas de culture du viol) est l’une des stratégies les plus dégueulasses à avoir été utilisées par un premier ministre pour salir la réputation de ses adversaires.

J’espère que ce pétard concocté à des fins strictement politiques explosera à la figure des gens qui l’ont allumé.

Ils ne méritent que ça.