/opinion/columnists
Navigation

Six minutes

Coup d'oeil sur cet article

Les histoires de corruption, de copinage et de renvois­­ d’ascenseur vous écœurent?

Le fait que, malgré tous les scandales qui s’accumulent, la seule façon pour les partis d’opposition de renverser le gouvernement est de se pincer le nez et de s’allier vous décourage?

Attendez, vous n’avez rien lu.

UNE GRANDE VICTOIRE!

Selon les récentes données du ministère de la Santé, la durée moyenne de séjour dans les urgences (le temps qu'un patient allongé sur une civière passe à l’urgence avant d'obtenir son congé ou d'être hospitalisé) est de 15,6 heures.

Or, selon le gouvernement, c’est une grande victoire, car avant, ce temps d’attente était plus long de... six minutes!!!!

On est passé de 15 heures 42 minutes à 15 heures 36 minutes, et on se pète les bretelles!

Malgré tout l’argent qu’on envoie à l’État, malgré les changements de gouvernement, malgré les réformes, malgré les consultations, malgré tous les médecins qui se sont succédé à la tête du ministère de la Santé, c’est tout ce que nous avons réussi à gagner­­.

Six misérables minutes.

Et on devrait se réjouir? On devrait prendre ça comme une bonne nouvelle?

Comme m’a dit un ami: «J'ai des connaissances en France qui se plaignent quand elles passent deux heures à l'urgence. Notre médiocrité organisationnelle est sans pareil...»

Comme je l’ai écrit l’autre jour: l’anormal est devenu normal au Québec­­.

ÇA BAIGNE!

Quand c’est le temps de créer un système destiné à garnir les coffres du parti, on est hyper efficace.

Tout baigne dans l’huile, tout roule comme sur des roulettes, on n’oublie aucun détail, les collecteurs de fonds, les ministres, les firmes de génie-conseil, les Post-it, les soupers-bénéfice, les amis, les coups de téléphone, les rencontres, je te dis que ça marche, ça fonctionne, ça carbure, ça percole, ça bouge, ça s’agite, ça se démène­­, ça se trémousse, ça discute, ça placote, ça se remue les méninges, ça complote, ça manigance, ça se concerte – bref, ça avance!

Mais le système de santé?

Ouf, trop compliqué.

Six minutes, et on est content.

On a fait la job.

High-five, tout le monde.

Bravo, félicitations, vous avez travaillé fort, et les résultats sont là.

Au lieu d’attendre 15 heures 42 minutes sur une civière, les malades attendent­­ maintenant 15 heures 36 minutes.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour le Québec.

Hip hip hip hourra.

Nous autres, ont est peppés, peppés, eux autres, sont pas peppés.

DE GRANDS RÊVES

57 % est devenu une note de pas­sage, au Québec.

Et une diminution de six minables minutes dans les séjours à l’urgence est considérée comme une victoire.

Maudit qu’on se contente de peu.

«On est peut-être quelque chose comme un grand peuple», disait René Lévesque en 1976, les yeux pleins d’eau et des trémolos dans la voix.

Désolé, mais un grand peuple a de grandes ambitions. Il rêve, il a des aspirations­­.

C’est quoi, notre rêve?

Une équipe de hockey, un stade de baseball?

Un autre pont pour qu’on puisse traverser­­ le fleuve trois minutes plus vite?

Du bon vin dans les dépanneurs, du pot à la SAQ et plus de clowns dans les CHSLD?