/news/society
Navigation

Les soins aux parents vieillissants coûtent 33 milliards $ par année

Bloc ainés petits vieux
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO |  Les Canadiens déboursent environ 33 milliards $ par année en perte de productivité et en dépenses en tout genre pour prendre soin de leurs parents vieillissants, selon une étude réalisée par la Banque CIBC.

Selon le travail de recherche, 14 % des Canadiens qui ont des parents de plus de 65 ans, soit près de 2 millions de personnes, disent devoir éponger des dépenses pour pouvoir prendre soin de leurs parents.

«Ce coût s'élève en moyenne à 3 300 dollars par année, par aidant, ce qui se traduit par un coût annuel d'un peu plus de 6 milliards de dollars pour l'ensemble de l'économie», a expliqué l’économiste en chef adjoint de la Banque CIBC, Benjamin Tal.

L’étude a aussi permis de constater que les frais encourus par les personnes gagnant moins de 50 000 $ par année sont 30 % plus élevés que ceux encourus par les personnes plus aisées.

La part du lion se trouve toutefois du côté du temps passé à aider un parent vieillissant. Près de 30 % des travailleurs sacrifient environ 450 heures de travail par année pour prendre soin de leurs parents, ce que se traduit par une perte en productivité et en congé maladie équivalente à 27 milliards $, estime la Banque CIBC.

«Soulignons qu'il y a ici un écart marqué entre les sexes, les femmes prenant 30 % plus de congés que les hommes pour s'occuper de parents vieillissants», a remarqué M. Tal.

En raison du vieillissement de la population, de l’allongement de l’espérance de vie et de la saturation des services sociaux, la Banque CIBC s’attend à ce que les coûts directs et indirects liés aux aînés augmentent de plus de 20 % lors des 10 prochaines années.

La semaine dernière, Statistique Canada a révélé que, pour la première fois depuis 1871, le nombre de personnes de 65 ans et plus a supplanté le nombre d’enfants de 14 ans et moins.