/misc
Navigation

Mauvais temps

Le Québec, terminus des nuages...

Coup d'oeil sur cet article

Elle tombe à point nommé, cette pluie. On ne parle plus que de ça. Tout ce qui parle à la télé s’est procuré des bottes de caoutchouc pour nous raconter, les pieds dans l’eau, le drame qui affecte les pauvres et les moins pauvres gens des zones inondables.

En première ligne et au risque de gêner, Patrice Roy a dû se tasser pour laisser passer un chargement de sable, prouvant qu’il était là, au plus près, et en toute humilité...

Même Raymond Filion a dû patauger en veston/cravate tandis que, dans un soudain retour vers le passé, Mélanie Joly reprenait l’oreillette et le micro de RDI avec une compassion professionnelle digne des meilleures années de Liza Frulla...

Et ne parlons pas des politiciens locaux, mouillés, trempés, transis en direct dans un déluge de banalités.

Quant aux météorologues, ils prennent tour à tour des airs de thanatologues pour nous annoncer que rien ne change, que les températures restent sous la normale, que les ventes d’Ativan sont en hausse et que le ciel ne finit plus de se vider à cause des changements climatiques disséqués presque quotidiennement par Alexandre Shields. Peut-on dire jusqu’à plus soif?

On parlait de quoi avant les inondations? Des libéraux, évidemment. On finit toujours par reparler des libéraux. C’est un peu comme les pissenlits. On les croit vaincus mais non, ils redressent sans cesse leur panache...

Cette fois, ils se retranchent derrière le secret professionnel des avocats; les sbires de Marc Bibeau ont manifestement indiqué la voie...

On parlait aussi de convergence souverainiste. À se tordre de rire... Le ressac de 1995 frappera dur et QS se montrera dans toute sa splendeur militante avec GND, le mini Mélenchon du conseil central... 

On parlait aussi d’éducation. De la piètre qualité de l’éducation au Québec. Des notes gonflées systématiquement. Et des apprentis profs qui reprennent l’examen de français une, deux, trois, quatre, cinq, six fois ou plus s’il le faut. Un système absurde qui n’exige pas le moindre amour-propre.

Cet état d’esprit est en vogue chez nous. Belle province, grosse pouponnière.

Ainsi un soi-disant policier de la SQ, officier d'opérette, capitaine pour la paye, peut-il disparaître chez le notaire pour mener ses petites affaires immobilières en larguant ses responsabilités tandis que des centaines de personnes passent la nuit au froid, en pleine ville...

On n’a pas besoin de lui, c’est évident. C'est un corps flottant de la hiérarchie policière. Mais nous paierons sans mot dire puisque tout fut consenti, même l’abus le plus grossier, aux parasites, aux suceurs et aux avortons.

On comprend pourquoi tout se disloque; routes, services, moralité, une déglingue endémique.

Aux commandes s’activent des diplômés de pacotille, t’sé genre, dans une mollesse innée et naturellement satisfaisante... Il suffit de les écouter, ces temps-ci, s'exprimer en créole dans leur imper signé...

Pendant que la pluie n’en finit plus. Confirmation peut-être du statut qui sera dorénavant le nôtre : le cimetière des dépressions atmosphériques.

C’est au nord-est de l’Amérique que se trouverait désormais le terminus des nuages. C’est au-dessus de nos têtes que la grisaille s’installera à demeure.

Le mauvais temps, genre, qui se cramponne à tous les niveaux... Mais ça ira mieux quand on pourra cultiver et fumer son pot... On pourra chanter: «Tsé veux dire! Y a rien là!»