/news
Navigation

Paul Arcand: «Mon ami Duhaime a l’air confortable dans cet aquarium de cinglés»

Paul Arcand
Photo d'archives Paul Arcand

Coup d'oeil sur cet article

Paul Arcand en avait long à dire vendredi matin au sujet des sites de fausses nouvelles, dans son émission Puisqu’il faut se lever, au 98,5 FM Montréal.

L’animateur commentait initialement l’intégrité du site de fausses nouvelles The Rebel, qui a propagé de faux documents au sujet d’Emmanuel Macron. «Sur ces sites, vous avez des gens qui ne se cachent pas de faire partie de groupes d’orientation néonazie. Il y a de plus en plus de ces sites d’extrême droite qui diffusent beaucoup de scrap et de fausses nouvelles», a-t-il déclaré.

M. Arcand a poursuivi en affirmant qu’Éric Duhaime était la voix francophone de The Rebel. «Je ne dis pas que Duhaime a coulé les documents [portant sur la campagne d’Emmanuel Macron], mais son site a servi de plaque pour les faire circuler», a affirmé Paul Arcand. 

«Mon ami Duhaime a l’air confortable dans cet aquarium de cinglés» pouvait-on l'entendre dire au micro du 98.5.

Mentionnons qu’Éric Duhaime a nié avoir traduit quoi que ce soit en lien avec Emmanuel Macron alors qu’il était invité à l’émission de Benoît Dutrizac, sur la même antenne, vendredi. 

Messages contradictoires

L’animateur a également commenté le plus récent voyage d’Éric Duhaime en France. «Il a demandé un financement pour l’aider à couvrir les élections françaises en disant qu’il ferait des reportages bien différents [de ceux] des médias traditionnels, parce qu’on sait que les médias traditionnels, dont la station que vous écoutez, nous faisons partie de l’establishment, et qu’on ne s’intéresse pas aux faits et qu’on est dans la propagande», a-t-il dit avec ironie.

Paul Arcand en a rajouté en disant: «Ce qui est étonnant, c’est que Duhaime, lui, est à la fois chez Cogeco, un média traditionnel [...] et, en même temps, il dit qu’il va faire un reportage qui est bien différent [de ceux] des médias traditionnels. Chacun vit avec ses contradictions.»

L’animateur a terminé ce segment en conseillant à Éric Duhaime de «regarder [de] qui il s’entoure».