/travel/destinations
Navigation

Un petit tour à Washington

Coup d'oeil sur cet article

Tout le monde veut aller à New York si on en croit les 60 millions de touristes qui visitent la Grosse Pomme. Pourtant, à moins de 4 h de route du vacarme de la ville qui ne dort jamais, Washington D.C. se fait discrète. Trois fois moins de visiteurs viennent jusqu’à la capitale fédérale américaine. Mais savez-vous qu’elle possède un charme fou, qui va bien au-delà de la Maison-Blanche ou du Capitole?

LE NATIONAL MALL

Photo Fotolia

Ce parc magnifique est à mettre en haut de votre liste. C’est là que se trouvent beaucoup de mausolées très connus: le Washington Monument, les monuments des guerres auxquelles ont participé les États-Unis, ou encore le Musée national­­ d’histoire américaine. Tout y est gratuit et la visite est très enrichissante. Attention: si vous vous rendez à Washington D.C l’été, la chaleur y est étouffante et les touristes nombreux.

LA MAISON-BLANCHE

Photo Fotolia

C’est LE lieu incontournable lorsque vous visitez Washington. Mais attention, y pénétrer est bien difficile. Vous devez réserver votre visite six mois à l’avance pour être certain d’y accéder. De plus, oubliez les photos de l’arrière de la Maison-Blanche: il est ­désormais impossible de faire le tour du bâtiment. Mais une fois à l’intérieur, vous avez l’impression d’être dans un film. Le président Trump a ainsi surpris des touristes en s’arrêtant discuter avec eux en début d’année.

LE CIMETIÈRE D’ARLINGTON

Photo Fotolia

Comme de nombreux cimetières aux États-Unis, vous pouvez visiter le cimetière militaire d’Arlington. Près de 300 000 soldats y sont ­enterrés, certains morts durant la guerre d’Indépendance. Petite particularité: à l’arrière des tombes peut apparaître le nom de l’épouse du militaire, enterrée à ses côtés. C’est dans ce cimetière que la famille Kennedy est enterrée (notamment John Fitzgerald Kennedy, ­Jacqueline Kennedy et deux de leurs enfants, Patrick et Arabella). ­Attention, le cimetière est immense. N’hésitez pas à prendre un plan pour vous repérer ou carrément vous installer dans l’une des très ­nombreuses navettes qui en font le tour du matin au soir.

LE SMITHSONIAN

Photo Fotolia

Plus qu’un ensemble de 19 musées répartis entre New York et la capitale américaine, le Smithsonian est une institution, qui comprend également... un zoo! Impossible de quitter ­Washington sans avoir parcouru plusieurs des musées, dont les extraordinaires musées de ­l’histoire afro-américaine et celui de l’air et de l’espace. Une fois encore, c’est gratuit! Si vous êtes patient, un petit conseil: ­prenez votre temps et n’hésitez pas à suivre une visite guidée.

LE CAPITOLE

Photo Fotolia

Le Capitole est le siège du Congrès amé­ricain. Deux solutions pour visiter ce bâtiment­­ de 1812: réserver à l’avance ou faire la queue le jour même (ce qui peut être très, très long). Mais l’attente vaut le coup, rien que pour la rotonde, magnifique avec ses peintures ­anciennes. Il n’est pas rare de croiser­­ des ­députés ou des sénateurs, alors ouvrez l’œil!

LE LINCOLN MÉMORIAL

Photo Fotolia

Vous l’avez vue tellement de fois à la télévision que vous pensez la connaître par cœur. Mais non. Lorsque vous vous trouvez devant l’imposante statue d’Abraham Lincoln, vous n’en menez pas large. Dans ce mémorial construit en marbre blanc au bout du ­Lincoln Memorial Reflecting Pool (un bassin artificiel construit tout en longueur), vous ressentez l’Histoire. C’est d’ailleurs de ce mémorial que Martin Luther King prononça son célèbre «I have a dream».

LE THÉÂTRE FORD

Photo Fotolia

C’est ici qu’Abraham Lincoln fut abattu le 14 avril 1865. Aujourd’hui, c’est aussi bien un musée qu’une salle de théâtre. L’entrée est gratuite, alors arrivez avant 9 h pour avoir un billet. Sinon, c’est la cohue. ­Écoutez bien les guides: vous apprendrez une partie méconnue de l’histoire ­américaine. Découvrir le manteau tâché de sang du président Lincoln ou l’arme qui l’a tué est indescriptible.

LE MÉMORIAL DES VÉTÉRANS DU VIETNAM

Photo Fotolia

Même si ce n’est pas le plus imposant des monuments (le National World War II Memorial juste à côté est ­gigantesque), c’est sûrement le plus intimiste et le plus émouvant. Près de 60 000 noms sont gravés sur un mur de granit noir, dans l’ordre chronologique de leur mort. Il n’est pas rare d’y ­croiser des vétérans ou des familles qui viennent s’y recueillir et fleurir le nom de leurs camarades disparus.

Le saviez-vous ?

Washington D.C. est une ville sur la côte est des États-Unis. Washington est un État américain à l’ouest du pays. Les deux petites particules D.C., pour District of Columbia, font toute la différence. Pour ne pas se ­tromper, les Américains ont une ­astuce: la ville est surnommée «D.C.», ou carrément «The District».