/entertainment/stage
Navigation

Béatrice Picard complètement remise de son malaise

Béatrice Picard complètement remise de son malaise
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Béatrice Picard, grande dame du théâtre québécois, est débordante d’énergie, trois jours après avoir subi un malaise en pleine représentation au théâtre Jean-Duceppe.

Jeudi matin, lors d’une représentation spéciale d’«Harold et Maude», la comédienne a été prise d’un malaise. Sur scène, elle a serré sa poitrine et a manqué de souffle. Mme Picard était sur le point de tomber, lorsque des techniciens sont venus à son secours.

«Dans la vie, des fois, il arrive un petit malaise, mais aujourd’hui, je suis correcte, je vais très bien», a-t-elle lancé, pleine d’entrain, lors d’une entrevue avec TVA Nouvelles dimanche.

Elle-même s’explique mal ce qui s’est passé.

«Je ne sais pas ce qui s’est passé, dit-elle. À un moment donné, on m’a ramassée. Un malaise, ça vient vite et on ne sait pas ce qui se passe. Tout d’un coup, les rideaux sont fermés.»

Selon la comédienne, elle a probablement souffert de la fatigue accumulée au cours des derniers mois.

«J’ai travaillé très fort depuis le mois de janvier. Je n’ai pas arrêté», a-t-elle dit.

Après l’incident, elle a été hospitalisée et a passé des tests.

«Le médecin m’a dit que ce serait peut-être mieux de ne pas terminer [la série de spectacles], raconte-t-elle. J’ai dit "Non, non, non, je vais terminer en feu d’artifice ! Vous allez voir ça, ça va bien se passer". Et effectivement, ça s’est très bien passé. Il n’y a pas de problème maintenant.»

Retour sur les planches

Il restait seulement deux représentations à la pièce. Elle est remontée sur les planches et a fait son salut final samedi soir.

«Après ça, j’ai même fêté ! Inutile de vous dire que ça va bien !», a-t-elle rigolé.

Les gens ont été rassurés de la revoir sur scène.

«Vendredi, quand je suis apparue en Maude, les gens m’ont applaudi, relate Mme Picard. Ils étaient heureux de savoir que même s’ils avaient acheté leurs billets, ils pourraient me voir en vie.»

Et malgré cet incident, elle compte bien remonter sur scène à nouveau.

«Il ne faut pas s’attendre à ce que, parce qu’on a un certain âge, on ne peut plus rien faire, estime la comédienne d’expérience. Je dis toujours que tant et aussi longtemps que j’aimerai faire ce métier-là, je vais le faire. Il faut avoir la santé pour : des fois, on a la santé, mais il y a des petits moments où, oups !, ça part. Mais ça revient vite.»