/opinion/columnists
Navigation

Les nouveaux staliniens

Hal Niedzviecki
Photo d’archives Hal Niedzviecki

Coup d'oeil sur cet article

Le cancer de la rectitude politique continue de faire des ravages au sein de l’élite.

Après que de nombreux profs d’université eurent fait l’objet de campagnes de diffamation pour avoir osé défier la ligne de conduite des petits fachos de la «bonne pensée», c’est au tour des écrivains de voir leur liberté fondre comme neige au soleil.

DES PROPOS ODIEUX

Dernière victime en date de cette chasse aux sorcières: Hal Niedzviecki, rédacteur en chef de Write, le magazine de l’Association des écrivains cana­diens.

L’homme a dû quitter son poste après avoir reçu de nombreuses lettres injurieuses à la suite de la publication d’une chronique.

Qu’est-ce que Niedzviecki a écrit, grands dieux, pour mériter une telle haine de ses confrères et consœurs?

J’ose à peine vous le dire tellement les propos de cet intellectuel sont outranciers, racistes et dégueulasses.

Il a dit (empêchez vos enfants de lire la suite de cette phrase, car ils pourraient être choqués) que, pour lui, un écrivain a le droit d’écrire sur des gens qui (ô vilenie, ô abomination, ô bassesse et ignominie!) n’ont pas la même culture que la sienne!

Oui, mesdames et messieurs!

Selon cet odieux personnage qui devrait être fouetté devant l’UQAM, un écrivain blanc pourrait écrire la biographie de Martin Luther King, de Jackie Robinson ou de Gregory Charles!

Non, mais quelle saloperie!

Vous imaginez? Il croit que les cultures peuvent s’entremêler, se mélanger, s’influencer!

Pouah!

À BAS L’IMAGINATION !

Cet homme ne sait-il pas que nous sommes en 2017 et que maintenant, c’est chacun dans son coin?

Seuls les Japonais peuvent manger des sushis, seuls les Amérindiens peuvent écrire sur leur culture, seuls les Noirs peuvent chanter du blues!

Les Rolling Stones qui chantent du Muddy Waters? Appropriation culturelle! Picasso qui s’inspire de l’art africain? Crime colonialiste! Kent Naga­no qui dirige un concerto de Tchaïkovski? Viol de la culture russe! Yves Simoneau qui a réalisé une minisérie sur les Sioux? Racisme systémi­que!

Maintenant, il faut être allé sur Mars pour écrire sur les Martiens, être une femme pour imaginer la vie d’une femme et être gai pour traiter de l’homosexualité!

En fait, c’est l’imagination même qu’il faut vouer aux gémonies!

Cette perversité de l’esprit qui vous permet de croire que vous pouvez vous transposer dans le cerveau d’une personne différente de vous!

À bas, l’imagination! À bas, la créativité!

À GENOUX

Dans les années 1960, les étudiants écrivaient sur les murs «Il est interdit d’interdire!» et «L’imagination au pouvoir!»

Aujourd’hui, les réacs de la gauche radicale vantent les vertus de la censure et déclarent la guerre à l’art qui refuse d’obéir aux diktats de l’idéologie.

De vrais petits staliniens.

Le pire, c’est qu’au lieu d’envoyer promener ces gardes-chiourmes débiles, ces tigres de papier qui se prennent pour des lions, le rédac-chef de Write s’est excusé! Au lieu de se tenir debout devant ces agités du bocal qui faisaient une crise de bacon, il s’est mis à genoux et leur a demandé pardon!

Tant pis pour lui. Il n’a eu que ce qu’il mérite...