/news/politics
Navigation

Couverture cellulaire et sécurité: le PQ somme le gouvernement d’agir

Alexandre Cloutier
Photo d'archives, Simon Clark Alexandre Cloutier

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Des élus du Saguenay–Lac-Saint-Jean craignent pour la sécurité de leurs citoyens qui n’ont pas accès à un réseau cellulaire et demandent au gouvernement Couillard de remédier à la situation.

«Il existe des cas humains dramatiques: accident de quatre-roues, des ambulanciers qui n’interviennent pas au bon moment, des gens qui ont dû marcher le long de la 155 parce qu’ils n’ont jamais réussi à avoir accès au service, et même, malheureusement, un cas de décès», a indiqué l’élu péquiste de la région, Alexandre Cloutier, lors d’une conférence de presse, mardi.

Le député de Lac-Saint-Jean demande au gouvernement du Québec «d’exercer du leadership» et de commander la construction de 15 nouvelles tours cellulaires dans la région, ce qui coûterait 6 millions $, estime-t-il.

Selon le plan proposé par le PQ et les maires de la région, le gouvernement fédéral investirait 1,9 million $, le gouvernement du Québec 1,7 millions $, Bell Mobilité 2 millions $ et les municipalités 550 000 $.

Sécurité publique

Les groupes de pression reconnaissent que la téléphonie cellulaire est de compétence fédérale, mais croient que le dossier concerne malgré tout le gouvernement du Québec parce qu’il est question de sécurité publique.

«On sait que la communication est du côté fédéral, mais nous, on croit que c'est vraiment pour une question [de sécurité], que ce soit pour les inondations ou pour des secours [lors] d'accidents automobiles», a expliqué Dany Morin, président du comité «Le réseau cellulaire partout pour tous».

Deux pétitions de 3700 noms, qui exigent également l’accès à une connexion internet haute vitesse, ont d’ailleurs été déposées, mardi, à l’Assemblée nationale.

Lors de la période de questions, au Salon bleu, la ministre de la l’Économie, Dominique Anglade, a rappelé que la téléphonie cellulaire était de compétence fédérale.

«Nous avons parlé de ce sujet avec les leaders fédéraux pour être en mesure de pouvoir établir les plans concrets pour le déploiement du cellulaire», a-t-elle dit.

Selon le PQ, une douzaine de municipalités de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean n'aurait pas de couverture cellulaire.