/finance/business
Navigation

Lassonde prête à déménager une partie de sa production aux É.-U.

Le PDG trouve attirante une éventuelle baisse d’impôt chez nos voisins du Sud

GEN-ASSEMBL�E ANNUELLE DE INDUSTRIES LASSONDE INC
Photo Agence QMI, Dario Ayala Le PDG Jean Gattuso, mardi, lors de l’assemblée annuelle de Lassonde. Il s’est dit attriré par les baisses d’impôts américaines.

Coup d'oeil sur cet article

Le PDG de Lassonde, Jean Gattuso, est attiré par les baisses d’impôt de Trump et affirme même qu’il pourrait déménager une partie de ses activités aux États-Unis, a-t-il prévenu mardi, après l’assemblée annuelle du groupe à l’hôtel Bonaventure, à Montréal.

«À un taux d’imposition de 15 %, on se poserait des questions», a admis le numéro un de Lassonde quand on lui a demandé s’il pouvait déménager ses activités au sud de la frontière.

M. Gattuso affirme toutefois que le prix du pétrole et l’effet du taux de change doivent d'abord être favorables avant d’envisager sérieusement une délocalisation.

En 2016, plus de 58 % des ventes de Lassonde provenaient du marché américain. La compagnie est malgré tout très présente au Québec, grâce à ses deux usines de production de jus de Rougemont, mais aussi à celles de Saint-Damase et de Boisbriand.

Plus de 300 employés y travaillent aussi ailleurs au Canada, à Halifax, Toronto, Etobicoke et Calgary.

De bons vins

La firme Lassonde s’est aussi montrée inquiète de ne pas pouvoir percer le marché du vin québécois.

«J’aimerais ça être capable de vendre mon vin directement en épicerie, sans avoir besoin de passer par l’entrepôt de la SAQ», a affirmé Jean Gattuso, fatigué des procédures.

Il déplore que les vins produits par Lassonde ne soient pas considérés comme étant des produits artisanaux à part entière et qu’ils ne puissent donc pas se frayer un chemin directement en épicerie.

Les Industries Lassonde ont par ailleurs annoncé, mardi, une très légère hausse des résultats trimestriels, dont un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 13,1 millions $ (ou 1,87 $ par action), contre 13 millions $ (ou 1,85 $) pour la même période de 2016.

En baisse

Les ventes de Lassonde ont baissé de 15,8 millions $, soit 4,1 %, au premier trimestre de 2017, passant de 386,5 millions $, pour la période de 2016, à 370,7 millions $, cette année. Une chute qui s’explique en grande partie par une moins grande popularité des marques maison.

La hausse du coût des concentrés d’orange a aussi fait mal à la compagnie qui a vu ses résultats d’exploitation décliner de 3,7 millions $, passant de 27,4 millions $, au premier trimestre de 2016, à 23,7 millions $, au premier trimestre de 2017.

À la clôture des marchés mardi, le titre de Lassonde était de 233,76 $, en baisse de 5,24 points (2,19 %).