/lifestyle/food
Navigation

Le bon numéro

Le bon numéro
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

J’adore aller dans des restaurants avec l’idée de me faire surprendre par un résultat au-delà de mes attentes, la surprise est toujours plus belle.

Nouvelle enseigne, nouveau chef, nouveau menu, bref, une nouvelle orientation culinaire pour ce restaurant. Un bon numéro!

Style de restaurant

Le restaurant se voulait être une belle vitrine de la cuisine ­portugaise, offrant poulet grillé et autres spécialités. Le nouveau chef, Sofiane Ghanmi a changé la donne en offrant aujourd’hui une cuisine bistro modernisée, très ­jolie à l’œil et très bonne aussi. Il y a beaucoup de travail dans ­chacune des assiettes, prouvant que le chef veut bien faire et montrer tout son savoir-faire. Qu’il se rassure, je le reçois quatre sur cinq et je devine facilement que les clients adhèrent aussi à cette nouvelle vision culinaire. Prix ­raisonnables pour cette qualité.

Décor

Du blanc partout et un peu de bois blond, ici et là. Comme pour le comptoir du bar où l’on peut aussi s’installer pour prendre un verre ou pour manger quelques jolis plats. Simple, chaleureux, quelques banquettes confortables, des luminaires originaux. Sympa!

Ambiance

Vraiment agréable. Malgré le monde et la belle ambiance, il est possible de se parler sans crier. Il faut dire que lorsque les assiettes­­ arrivent devant nous, la conversation s’arrête instanta­nément. C’est joli, appétissant, bref, la conversation bifurque spontanément sur le contenu. C’est bien agréable.

Clientèle

Il se passe quelque chose dans le secteur, c’est inévitable et je ne parle pas des travaux sur ­Notre-Dame qui cicatrise le secteur. Non, je parle de l’engouement pour le grand nombre de restaurants fort intéressants du secteur Saint-Henri. Évidemment, la clientèle de gourmands suit le mouvement et c’est bien. Notre-Dame, nouvelle rue gourmande de Montréal? Sûrement.

Le repas

Maquereau yogourt, caviar de Mujol. Fin croquant de pain sur le dessus, comme des voiles sur un bateau, moutarde en grains marinés maison. Un très joli plat, mais c’est aussi très bon. Contraste des textures, saveurs et assaisonnements bien maîtrisés, surtout pour le maquereau, qui est doux. Beaucoup de raffinement dans cette réalisation. Bravo!

Boudin noir, pomme, raisin, noix de Grenoble, aneth. Le plat de la soirée. Premièrement, le boudin est formidable, enfin un boudin qui ne goûte pas le clou de girofle à outrance, texture ­impeccable aussi. Quant aux ­accompagnements, ils permettent au boudin de se donner des lettres de noblesses, de moder­­nité et de fraîcheur. Le contraste est saisissant.

Riz aux fruits de mer, émulsion d’anchois, racine de persil, bouillon de homard. Un autre joli plat, savoureux à souhait. Ce riz, bien imbibé de sauce aux fruits de mer, est très savoureux. Pas trop salé en plus, c’est bien. En fait, la sauce est servie dans une petite saucière que la serveuse verse autour de l’ensemble riz et fruit de mer. C’est une belle idée, car on peut se resservir le cas échéant.

Poulet Piri Piri, pommes chips, cœur de romaine et crème fraîche. La portion est bien généreuse, malheureusement, ce poulet a souffert d’une cuisson un peu brûlée sur le coffre. Résultat, c’est un peu sec. C’est bien dommage, car il est savoureux, ce poulet. Un oubli? Peut-être... Dommage­­!

Le Vasco. Palet craquant au chocolat noir, glace gingembre. Quel bon dessert au chocolat! On se régale avec ce palet au cho­­colat qui fond en bouche, c’est riche, mais ça passe très bien grâce à la crème glacée. Puis, le chou croquant, un petit bijou, mais je ne veux pas vous le ­décrire trop pour vous réserver la surprise. Un des meilleurs desserts mangés cette année dans un restaurant. Bravo!

Le service

Le service est bien agréable. D’abord, on vous explique bien le menu, ce qui permet de faire ses choix en toute connaissance. Puis nous avons aussi demandé de partager chaque plat et avoir ainsi plusieurs services. Le tout a été fait dans les règles de l’art, petite assiette de partage, etc. Encore bravo!

 

Restaurant 3734

★★★★

Coup de toque

Une des meilleures tables du secteur. Cuisine élégante et savoureuse­­.

Coup de torchon

Un poulet dans la même lignée que les autres plats. Pourquoi pas ?

Combien ça coûte ?

Une soixantaine de dollars par personne.

L’adresse

Le 3734

3734, rue Notre-Dame Ouest, Montréal

H4C 1P7

Tél. : 514 303-0777