/news/currentevents
Navigation

Karine Major arrêtée pour méfait public

Elle aurait raconté avoir été enlevée par un pouceux

Karine Major irait bien, selon sa famille. Elle a été arrêtée jeudi pour méfait public.
Photo courtoisie Karine Major irait bien, selon sa famille. Elle a été arrêtée jeudi pour méfait public.

Coup d'oeil sur cet article

Karine Major, qui a été retrouvée hier en Saskatchewan après avoir été portée disparue pendant huit jours, aurait été arrêtée pour méfait public selon le 98,5 FM.

Karine Major aurait dit aux enquêteurs avoir été emmenée en Saskatchewan contre son gré par un pouceux. Or, elle aurait par la suite admis avoir menti aux policiers en voyant plusieurs preuves accumulées pendant sa fuite de huit jours.

Selon nos informations, la femme portée disparue pendant huit jours avant d’être retrouvée en Saskatchewan mercredi aurait nié à plusieurs reprises avoir quitté Rimouski volontairement. Selon ce qu’elle aurait déclaré, elle aurait été enlevée et emmenée contre son gré en Saskatchewan.

Son véhicule aurait toutefois été retrouvé au Manitoba. Elle se serait plutôt rendue sur le pouce jusqu’en Saskatchewan après avoir abandonné sa voiture.

Mais face aux évidences et aux éléments de preuves que lui ont présentés les enquêteurs, elle aurait finalement admis avoir menti, pour une raison toujours inconnue.

Elle a ensuite été arrêtée pour méfait public parce qu’elle a fait s’amorcer une enquête inutilement.

Rien d’illégal

L’enquête de la SQ a démontré que Karine Major avait quitté volontairement ses proches et qu’elle n’avait jamais été victime d’un enlèvement.

«En cours d’interrogatoire, elle a envoyé les policiers sur des fausses pistes en donnant des mauvais renseignements. C’est pourquoi elle a été arrêtée pour méfait public. Le fait qu’elle ait quitté d’elle-même n’est pas un méfait public», a dit Claude Doiron, de la Sûreté du Québec.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales devra décider si des accusations seront portées.

Avec sa famille

En attendant, Karine Major a été confiée aux membres de sa famille qui s’étaient rendus en Saskatchewan.

«On est avec Karine, elle va bien, on va la prendre en charge», a confié Annie Major, sa sœur. «Elle est très contente d’être avec nous», a-t-elle ajouté.

Celle-ci a dit ne pas souhaiter commenter l’arrestation de sa sœur.

«Rendu là où on en est, on l’a retrouvée, c’est ça l’important. Il faudrait vraiment respecter sa vie privée. On est avec elle, on va l’aider. Peu importe ce qui est arrivé, l’important c’est qu’elle soit avec nous et qu’elle soit bien», estime Annie Major.

La chimiste de 26 ans de Rimouski était portée disparue depuis le mardi 9 mai et avait été retrouvée en Saskatchewan, après avoir été reconnue par un citoyen qui avait vu son avis de disparition.

­Sa disparition avait fait grand bruit partout en province.