/news/politics
Navigation

Les soldats et policiers affectés à l’étranger seront exemptés de payer de l’impôt au fédéral

Les soldats et policiers affectés à l’étranger seront exemptés de payer de l’impôt au fédéral
Daniel Mallard/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Les soldats des Forces armées canadiennes (FAC) déployés à l’étranger seront exemptés de payer de l’impôt fédéral sur le revenu, a annoncé jeudi le gouvernement Trudeau, qui dit que cette mesure qu’il a l’intention d’adopter touchera aussi les policiers affectés à des missions opérationnelles internationales.

Ottawa souhaite ainsi reconnaître «l’engagement et les sacrifices» des soldats et de leurs proches quand ils sont en mission loin de la maison. En mai, 1450 soldats étaient engagés dans des opérations de déploiement ailleurs dans le monde.

Cette mesure annoncée par le ministre de la Défense, Harjit S. Sajjan, et le ministre des Finances, Bill Morneau, touchera tous les membres des FAC, et ce, jusqu’au grade de lieutenant-colonel. Elle sera aussi rétroactive au 1er janvier dernier dès qu’elle sera adoptée.

Selon Ottawa, ces mesures entraîneront des allègements d'impôt supplémentaires totalisant 85 millions $ pour la période de 2017-2018 à 2021-2022.

Il s’agit, a-t-on précisé par communiqué, d’une mesure qui s’inscrira dans la nouvelle politique de la défense du Canada, laquelle «améliorera la façon» dont le pays traite ses militaires. Cette nouvelle politique sera dévoilée le 7 juin prochain.

«Lorsque nos militaires, hommes et femmes, participent à un déploiement à l’étranger, eux et leurs familles font d’énormes sacrifices en notre nom, a dit le ministre Sajjan. Les familles des militaires sont la force derrière l’uniforme, et nous devons faire plus que simplement affirmer que nos militaires sont notre atout le plus important.»