/news/consumer
Navigation

Des cheveux dans la cuisine

Les employés de cette boulangerie insalubre ne portaient pas de filet sur la tête

Coup d'oeil sur cet article

Les employés de la boulangerie Séraphin avaient la fâcheuse habitude de ne pas porter de filet sur la tête. C’est peut-être pourquoi un «paquet de cheveux» a déjà été trouvé sous une chaudière dans la cuisine.

«La tablette sur laquelle étaient entreposés [des contenants à usage unique] était souillée d’une grande quantité de poussière, de crasse noire et de plusieurs excréments de souris», ont noté les inspecteurs lors de leur visite de juillet 2016.

La boulangerie Séraphin, située au 5008, boulevard Saint-Laurent, à Montréal, a reçu 1500 $ d’amende en mars dernier en raison de l’«insalubrité générale des lieux, du matériel, de l’équipement et des ustensiles» constatée en 2016.

Plainte du public

Les inspecteurs s’étaient rendus sur place à la suite d’une plainte d’un client.

Un réchaud contenant un récipient de riz était «poussiéreux et collant», ont-ils observé. Du riz sec était entreposé dans un contenant dont les parois étaient «souillées de substance noire et gommée».

Une épaisse couche de crasse était visible sur le plancher près de la base des murs, qui était quant à elle «jaunie et collante».

L’établissement s’était pourtant fait taper sur les doigts sept mois plus tôt. Le plafond de la cuisine était alors «tapissé d’une pellicule de saleté brune», avaient noté des inspectrices, en décembre 2015. Crottes de souris, mouches à fruits et charançons étaient au rendez-vous.

Tousser dans ses mains

«Un employé se tousse dans les mains et, sans les laver, continue à travailler», indique le rapport.

Une chaudière de plastique sale «dont la base retenait un paquet de cheveux» était posée directement sur le sol.

Malgré cela, certaines leçons n’avaient pas été intégrées neuf mois plus tard. En septembre 2016, aucun des employés ne portait de résille, de chapeau ou de bonnet pour couvrir ses cheveux, ont constaté les inspecteurs.

La propriétaire n’a pas retourné les appels du Journal.


Il faut attendre plusieurs mois après une infraction pour qu’un juge entende la cause et rende sa sentence. Les détails de ces jugements ont été obtenus à la suite d’une demande d’accès à l’information.

Extraits du rapport

« Contenant de riz poussiéreux et collant. » – Les inspecteurs

  • Malpropreté des lieux et de l’équipement
  • Excréments de souris
  • Habitudes non hygiéniques des employés
Carte interactive