/sports/hockey/homepage
Navigation

Fleury laissé de côté

Matthew Murray obtiendra le départ pour le quatrième match de la finale de l’Est

Matt Murray et Marc-André Fleury
Photo AFP Matt Murray et Marc-André Fleury

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Mike Sullivan a fait son choix. L’entraîneur en chef des Penguins fera confiance à Matthew Murray pour le quatrième match de la finale de l’Est face aux Sénateurs, ce soir, au Centre Canadian Tire.

Grand artisan des succès des Penguins depuis le début des séries, Marc-André Fleury jouera donc le rôle de réserviste.

«C’était une décision difficile pour le groupe d’entraîneurs, a reconnu Sullivan. Nous avons fait des choix difficiles toute la saison. Mais c’est une bonne décision difficile à avoir puisque nous avons deux bons gardiens. Les deux gardiens nous ont aidés à gagner cette année. Ils sont de bonnes personnes et de bons gardiens.»

«Marc-André a réagi comme un professionnel, comme il l’a toujours fait, a-t-il continué. Nous savons qu’ils sont deux compétiteurs et qu’ils veulent tous les deux être devant le filet. Nous ne nous attendons pas à ce qu’ils soient toujours d’accord avec nos décisions, mais nous espérons qu’ils les respectent.»

À la veille du quatrième match, le Journal avait demandé à Sullivan s’il considèrerait dans sa prise de décision le facteur de la loyauté envers son gardien qui lui avait permis d’atteindre le carré d’as.

Sullivan avait offert la réponse suivante.

«Nous avons de la loyauté pour tout le groupe, pas juste pour un joueur, avait répliqué l’entraîneur. Nous sommes une équipe dans le pur sens du mot. Est-ce que nous apprécions la contribution de nos joueurs et de Marc-André ? Oui, absolument.»

À la première défaillance en séries, Fleury a subi le cruel sort de perdre son poste de partant. Au dernier match, le gardien de 32 ans a accordé quatre buts sur neuf tirs avant de donner le flambeau à Murray en première période.

Mais avant cette rencontre difficile contre les Sénateurs, Fleury avait signé deux jeux blancs à ses trois derniers départs.

Depuis le début des séries, Fleury a un dossier de 9-5 avec une moyenne de 2,56 et un taux d’efficacité de ,924.

Une étincelle ?

En retard 2 à 1 dans cette série face aux Sénateurs, Sullivan cherche probablement à provoquer une étincelle. Il a choisi de miser sur Murray, celui qui était son partant au printemps dernier lors de la conquête de la Coupe Stanley.

Sur le plan offensif, les Penguins auront besoin d’un réveil rapide pour rebondir. En trois matchs, ils n’ont marqué que trois buts contre Craig Anderson et les Sénateurs.

Après la première période du dernier match, les collègues de Pittsburgh parlaient déjà de la possibilité de voir Murray en action pour la rencontre suivante. Ils rappelaient que l’Ontarien était l’homme de confiance de Sullivan.

Justin Schultz, Bryan Rust, Patric Hornqvist et Tom Kuhnhackl ne reviendront pas au jeu pour ce quatrième match.

Burrows une décision d’avant-match

Du côté des Sénateurs, Alexandre Burrows n’a pas participé à l’entraînement optionnel. Fort probablement blessé à un pied lors du dernier match, Burrows représente un cas douteux pour le quatrième match.

«Ce n’est pas aussi grave qu’on pensait», a dit Boucher.

Les Sénateurs décideront de son utilisation ou pas tout juste avant la rencontre.