/entertainment/music
Navigation

La femme de Chris Cornell remet en question la thèse du suicide

Chris et Vicky Cornell
PHOTO WENN.com Chris et Vicky Cornell

Coup d'oeil sur cet article

La femme de Chris Cornell remet en question les conclusions de la police de Detroit, qui a statué que le chanteur de Soundgarden s'était donné la mort par pendaison dans sa chambre d'hôtel après un concert mercredi soir.

Dans une lettre dont les médias américains ont eu copie, Vicky Cornell et l'avocat de la famille, Kirk Pasich, se disent perturbés par les conclusions selon lesquelles «Chris se serait intentionnellement et en toute connaissance de cause enlevé la vie».

Mme Cornell laisse entendre que son mari, qui prenait des pilules prescrites par un médecin, pourrait plutôt avoir pris plus d'Ativan que le dosage recommandé. «Quand je lui ai parlé après le concert, j'ai remarqué qu'il avait de la difficulté à articuler. Il était différent. Quand il m'a dit qu'il avait peut-être pris un Ativan ou deux de trop, j'ai contacté la sécurité pour qu'ils aillent vérifier si tout allait bien», a écrit sa femme.

«La littérature indique que l'Ativan peut avoir pour effets secondaires de causer de la paranoïa, des pensées suicidaires ou des difficultés d'élocution, et de brouiller le jugement», a ajouté Me Pasich.

«Un vide»

Dans la missive, Vicky Cornell confie que la mort de Cornell la laisse sans mots et a créé «un vide dans son cœur qui ne sera jamais comblé».

«Comme l'ont dit tous ceux qui le connaissaient, Chris était un père et un mari dévoué. C'était mon meilleur ami. Son monde tournait autour de sa famille et, en second lieu, de la musique, bien sûr.»

Outre sa femme, Chris Cornell laisse dans le deuil trois enfants âgés de 16, 12 et 11 ans.