/entertainment/movies
Navigation

Une autre hausse pour les films québécois

Bon Cop, Bad Cop 2
Photo courtoisie Le succès de Bon cop, bad cop 2 n'est pas étranger à la hausse d'assistance pour les films québécois.

Coup d'oeil sur cet article

Pour un troisième mois consécutif, l'assistance est en hausse pour les films québécois et, avec le succès de Bon cop, bad cop 2 et la sortie estivale de la suite de la comédie De père en flic, tout indique que le cinéma du Québec est en voie de connaître sa meilleure année aux guichets depuis fort longtemps.

En date du 6 avril, les films produits au Québec avaient attiré 514 534 personnes en salle, pour une part de marché de 9,2 %, selon les données publiées vendredi matin par l'Observatoire de la culture et des communications du Québec.

Ces statistiques ne tiennent cependant pas compte de la sortie du Destin des dangereux, qui a tout balayé sur son passage en avril et qui permettra sûrement au cinéma américain de gruger des parts de marché, tout comme la suite des Gardiens de la galaxie.

Le rouleau compresseur de ces deux superproductions américaines devrait par contre être contrebalancé par les comédies Bon cop, bad cop 2 (recettes de 1,7 million après une semaine, nombre d'entrées encore inconnu), De père en flic 2 (sortie le 14 juillet) et C'est le cœur qui meurt en dernier, qui a très bien fait en salle au cours des dernières semaines.

Les données des trois premiers mois de l'OCCQ placent le film d'animation Ballerina au septième rang du top 20 des films les plus vus en 2017, avec 206 003 spectateurs. Votez Bougon, qui avait fait le plein de public en 2016, a réussi à asseoir 135 999 personnes dans des salles de la province depuis le début de l'année, bon pour le 15e rang.

Après trois mois, c'est La Belle et la Bête qui figure au premier rang du top 20 québécois, avec 460 831 entrées.

Le cinéma français a pour sa part connu un premier trimestre anémique avec une part de marché en forte baisse à 2,1 %. Les films tricolores devraient cependant reprendre du poil de la bête lors de la prochaine divulgation des statistiques de l'OCCQ, grâce au succès de Demain tout commence, avec Antoine Bertrand et Omar Sy, et Dalida.