/weekend
Navigation

Fabrication écolo

Coup d'oeil sur cet article

La Galerie de l’UQAM présente une exposition individuelle de l’artiste mexicain Gilberto ­Esparza, dont une fascinante œuvre d’art biotechnologique activée par les eaux usées de l’UQAM, créée avec la complicité d’ingénieurs, de biologistes et de roboticiens. Cette œuvre, nommée Plantas autofotosintéticas, produit une énergie alternative et renouvelable au moyen du traitement des contaminants présents dans les eaux usées. Autres œuvres qui attirent l’attention: celles de la troisième édition de l’expo Objets en mutation, à la Galerie Espace, qui permet la récupération d’objets désuets, grâce à cinq artistes.


♦ Gilberto Esparza à la Galerie de l’UQAM, jusqu’au 17 juin. Des œuvres qui proposent un dialogue entre l’art contemporain, la science et les nouvelles technologies et qui portent à réfléchir­­ sur les répercussions de l’activité­­ humaine sur la nature.


♦ Plantas autofotosintéticas a été expérimentée depuis 2013 dans différentes métropoles du monde, dont Lima, Mexico, Linz, Ljubljana et Athènes.


♦ Gilberto Esparza a participé à plus de 70 expositions collectives autour du monde, en plus de réaliser une dou­zaine d’expositions solos.


♦ Objets en mutation, à la Galerie Espace­­ de la rue St-Laurent, du 24 au 30 mai. Un univers d’objets déconstruits en complète mutation, grâce à Patrick Ducreux, Véronique Lamarre, Jo-Annie Larue, Belinda Lye et Natalie Trépanier.