/weekend
Navigation

Les 10 pièces à ne pas manquer

Coup d'oeil sur cet article

La saison estivale amène avec elle une foule de spectacles aussi intéressants les uns que les autres. Cette année, les théâtres en offriront­­­ pour tous les goûts afin de divertir les spectateurs. Voici un tour d’horizon des 10 pièces à inscrire à son agenda.

1. Les grandes chaleurs

Photo d'archives

 

C’est une pièce de l’auteur Michel Marc Bouchard qui sera présentée sur la scène de Sainte-Adèle. Les grandes chaleurs, qui a déjà fait l’objet d’une adaptation cinématographique, met en scène une femme d’une cinquantaine d’années, désormais veuve, qui tombe amoureuse d’un homme délinquant beaucoup plus jeune qu’elle. C’est à son chalet, à l’abri des regards, qu’elle souhaitera vivre sa passion. Mais quelques surprises lui seront réservées et feront chavirer cette histoire touchante vers une situation particulièrement drôle. Marc St-Martin et Chantal Baril seront de la distribution.

À l’affiche au Théâtre de Sainte-Adèle du 16 juin au 26 août

2. La liste de mes envies

Photo d'archives

 

En mettant le cap sur Bromont, on pourra assister à la pièce tirée du roman de l’auteur français Grégoire Delacourt, qui avait connu un beau succès la saison dernière au Théâtre du Rideau Vert. Mettant en vedette Marie-Chantal Perron­­­, on y raconte l’histoire d’une femme modeste qui a remporté un gros lot de 18 millions $ à la loterie.

À l’affiche au Théâtre Bromont du 7 au 29 juillet

3. Les 3 Ténors

Photo d'archives

 

Ceux qui se souviennent de la pièce à succès Ténor recherché seront heureux d’apprendre qu’une suite sera ­présentée en grande première francophone. Cette année, pour célébrer ses 10 ans à la barre du Théâtre du Vieux-Terrebonne, Benoît Brière sera entouré de ses partenaires d’affaires qui sont aussi ses collègues de scène, Luc Guérin et Martin Drainville. Ensemble, les trois associés présenteront Les 3 ténors, une autre comédie­­­ à la Feydeau signée Ken Ludwig qui a été adaptée par le trio d’acteurs. On prévoit une bonne dose d’égocentrisme dans cette histoire campée à Paris dans les années 1930. Carl Poliquin, Catherine Sénart, ­Marie-France Lambert et Nathalie ­Doummar compléteront la distribution.

À l’affiche au Théâtre du Vieux-Terrebonne­­­ du 8 juin au 29 août

4. L’homme accessoire

Photo d'archives

 

À l’instar de la saison dernière, les spectateurs du Théâtre de Châteauguay auront droit à une comédie du prolifique auteur Norm Foster pour se divertir. Cette fois, on a opté pour L’homme accessoire, une pièce dans laquelle un homme acceptera, en échange d’une promotion, de séduire la femme de son patron afin que celui-ci puisse accuser sa conjointe d’adultère. Une belle façon de divorcer pour se pousser dans les bras de sa maîtresse sans trop de dommages. Jean Petitclerc, Pierre-Alexandre Fortin, France Pilotte et Julie Ménard composent la distribution sous la direction d’Alain Zouvi.

À l’affiche au Pavillon de l’île à Châteauguay du 29 juin au 26 août

5. Ciao Papa!

Photo d'archives

 

La comédienne Josée Deschênes, qui se trouvait la saison dernière sur les planches du Théâtre des Cascades, où elle interprétait le rôle principal de la pièce Femme cherche homme désespérément, fera le saut cette année dans la mise en scène. Pour cette première expérience, elle montera une comédie de Jonathan Gagnon, qui se situe dans le cadre d’une somptueuse cérémonie­­­ funéraire en l’honneur du défunt­­­ parrain de la mafia montréalaise. On compte sur une belle brochette d’acteurs parmi laquelle figurent entre autres Roger Léger, Marie-Pier Labrecque et Daniel Thomas.

À l’affiche au Théâtre des Cascades du 16 juin au 12 août (Montérégie)

6. Sylvia

Photo d'archives

 

On voudra sans doute faire le détour jusqu’à Drummondville pour assister à la pièce Sylvia, une comédie romantique qui a suscité l’amour du public sur Broadway. André Robitaille, à la mise en scène, a su réunir une belle brochette de comédiens pour porter cette pièce qui aura désormais une saveur québécoise. Marcel Lebœuf, Pierrette Robitaille, Claude Prégent et Sonia Cordeau seront au rendez-vous.

À l’affiche à la Maison des arts de Drummondville­­­ du 30 juin au 26 août

7. Repas de famille

Dans la traditionnelle lignée du théâtre d’été, on assistera à une comédie québécoise campée dans le contexte d’une fête familiale qui se traduira en suspense intergénérationnel. Plusieurs revirements de situations sont à prévoir. Sur les planches, on comptera sur plusieurs comédiens, dont Maxime Tremblay­­­, Louis-Olivier Mauffette, Marie­­-Soleil Dion, et Jean-Léon Rondeau.

À l’affiche au Théâtre des Grands Chênes du 8 juillet au 26 août (Kingsey Falls)

8. Demain matin, Montréal m’attend

Photo d'archives

 

Dans le cadre des FrancoFolies, on assistera à une recréation­­­ de la pièce de Michel Tremblay, qui avait été créée il y a près de 50 ans. Ce théâtre musical évoquera l’ambition et l’illusion que peuvent vivre certaines­­­ personnes qui aspirent à réussir­­­ dans le monde du show-business­­­. Hélène Bourgeois-Leclerc et Marie-Andrée­­­ Lemieux seront entourées de 20 comédiens dans une mise en scène de René Richard Cyr.

À l’affiche au TNM du 13 au 17 juin

9. Pain blanc

Le Théâtre des Hirondelles, qui vient de changer de main, a fait appel au duo d’auteurs Jonathan­­­ Racine et Mélanie Maynard­­­ pour donner son coup d’envoi. En plus de coécrire la pièce, Mélanie Maynard­­­ sera également de la distribution, entourée de Louise Portal, François-­Étienne Paré et Jean Maheux. La comédie contemporaine traitera entre autres d’une relation mère-fille et comptera plusieurs rebondissements. Une femme souffrant de dépendance affective devra composer avec une mère contrôlante, en plus de participer à une compétition culinaire.

À l’affiche au Théâtre des Hirondelles du 9 juin au 2 septembre (Saint-Mathieu­­-de-Belœil)

10. Boeing Boeing

Boeing Boeing, la fameuse pièce de Marc Camoletti devenue au fil du temps la pièce française la plus jouée à travers le monde, se transportera à L’Assomption pour la saison estivale. Ceux qui ont manqué la version québécoise, qui avait connu un important succès à Drummondville­­­ en 2015, auront une seconde chance de voir monter sur scène Pauline Martin, Bernard Fortin et Martin Héroux. Ils seront rejoints par trois autres acteurs pour raconter cette histoire d’un don Juan aux trois maîtresses vivant toutes sous le même toit.

À l’affiche au Théâtre Hector-Charland­­­ du 5 juillet au 2 septembre (L’Assomption)