/lifestyle/sexromance
Navigation

L’analyse du Doc Mailloux sur le baiser controversé de David Beckham

Le Doc Mailloux
PHOTO ANDREANNE LEMIRE Le Doc Mailloux

Coup d'oeil sur cet article

Une photo publiée vendredi par l’ex-joueur de soccer David Beckham, sur laquelle il embrasse sa fille sur les lèvres, n’a pas fait réagir que les internautes. Le psychiatre et animateur Doc Mailloux s’est aussi prononcé...

Dans son émission avec Josey Arsenault sur le réseau Cogeco, le Doc Mailloux s’est montré très critique face à ce geste qui, selon lui, encourage notamment le lien œdipien. 

Kiss for Daddy ❤️

Une publication partagée par David Beckham (@davidbeckham) le

 

Voici le résumé de son analyse en 11 citations

#1 «Ce qui me surprend c’est l’introduction de ce geste-là dans notre culture et sa banalisation. Ça, je suis vraiment surpris. C’est un phénomène qui était presque inexistant au Québec, très rare. Maintenant, ça vient de partout et on l’introduit à la va-comme-je-te-pousse.»

#2 «Les vedettes légitimisent l’introduction d’éléments malsains dans la culture familiale.»

#3 «Question ce matin: est-ce que c’est dans l’intérêt d’un enfant d’être embrassé sur la bouche par le parent du sexe opposé?»

#4 «Quelles sont les conséquences d’agir ainsi? Ça bloque. Ça va bloquer, éventuellement, le développement de l’excitation sexuelle des lèvres avec un partenaire sexuel. Par quel mécanisme? Simplement par association.»

#5 «Papa m’embrasse sur la bouche (enfant), [...] un homme m’embrasse sur la bouche à 20 ans, il n’y aura aucune réaction d’excitation dans la plupart des cas, voir un dédain, un dégoût. Parce que le gars, lui, va être excité. Il va rechercher l’excitation sexuelle, mais évidemment, papa m’embrassait sur la bouche, mais c’était un geste affectueux! Papa n’avait jamais, aucune intention sexuelle, lorsqu’il m’embrassait sur la bouche! N’est-ce pas? Papa était bien intentionné.»

#6 «Le plus fort tabou sera celui de la mère qui embrasse son garçon de 8, 9, 10, 12 ans sur la bouche. Ce garçon-là, devenu adulte va avoir beaucoup de difficultés à embrasser une femme et à venir en érection en même temps.»

#7 «Pour ceux qui n’ont pas compris, généralement, un homme [...] dès qu’il va effleurer les lèvres d’une femme, 30 secondes et il est bandé! Alors, pour ceux qui ne le savent pas, c’est de la sexualité normale.»

#8 «Embrasser son enfant, pour un père qui embrasse, ou une mère qui embrasse sur la bouche, encourage le lien œdipien, c’est-à-dire le lien sexuel avec le parent de sexe opposé, et peut même le fixer, en faire une espèce de patente permanente à vie.»

#9 «Il y a beaucoup plus qu’on le pense de parents qui sont incestueux psychologiquement avec l’enfant de sexe opposé. Je ne peux pas vous donner de pourcentage. Ça n’a jamais été étudié et ça ne sera pas étudié avant 40 ans au Québec parce que les chiffres vont être embarrassants.»

#10 «Il y a beaucoup de mères qui ressentent un attachement œdipien ou un œdipe renversé envers l’enfant, de l’inceste psychologique. Non, elles ne mouillent pas, mais elles veulent le petit garçon comme petit mari pour elles uniquement.»

#11 «Il y a énormément de mimétisme, alors les pervers entraînent beaucoup d’influençables.»