/news/politics
Navigation

QS refuse de se dissocier des propos de ses militants

Les deux porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois.
Photo Agence QMI, Joël Lemay Les deux porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois.

Coup d'oeil sur cet article

Québec solidaire ne se dissocie pas des propos tenus par ses délégués lors de son congrès à la fin mai.

Plusieurs d'entre-eux avaient alors justifié le rejet d'un pacte électoral avec le Parti québécois en affirmant qu'il s'agit d'une formation «raciste».

Les membres de QS en avaient particulièrement contre le défunt projet de Charte des valeurs et contre les positions identitaires de l'actuel chef péquiste, Jean-François Lisée.

Le président du PQ, Raymond Archambault, a ensuite écrit à la formation de gauche pour lui demander de se dissocier des propos de ses militants.

La réponse du comité de coordination national de Québec solidaire est parvenue jeudi soir au Parti québécois.

Celui considère que «nos deux porte-parole ont déjà, à plusieurs reprises au courant de la dernière semaine, répondu clairement à vos demandes».

Dans un court commentaire jeudi soir, le porte-parole du PQ, Yanick Grégoire, a qualifié la décision de «dommage et décevante».