/entertainment/shows
Navigation

Repartir à zéro, ou presque...

Après avoir chanté lors des festivités entourant le 70e anniversaire du Festival de Cannes, Vianney sera de passage aux FrancoFolies à compter de lundi soir.
Photo d'archives Après avoir chanté lors des festivités entourant le 70e anniversaire du Festival de Cannes, Vianney sera de passage aux FrancoFolies à compter de lundi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à sa musique à la fois sensible et accrocheuse, Vianney a connu une ascension phénoménale dans sa France natale. Lundi soir et mardi, c’est armé de sa guitare qu’il nous présentera, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal, les chansons qui ont fait de lui une véritable star de l’autre côté de l’Atlantique.

Vianney, 26 ans, compose «par pur plaisir», et ce, depuis qu’il est gamin.

«Personne ne connaissait mes chansons, même mes parents les ont découvertes lors de la sortie de mon premier album», a-t-il souligné en entrevue.

Depuis 2014, année où il a lancé Idées blanches, son premier opus, les choses ont rapidement déboulé pour le musicien. Il se souviendra notamment de l’année 2016 comme étant celle où il a été sacré artiste masculin de l’année aux Victoires de la musique. Il s’agit aussi de l’année où il a présenté son deuxième album, Vianney, déjà écoulé à plus de 300 000 exemplaires.

«Nous avons tellement bossé, tellement vécu de choses en si peu de temps. Vu de l’extérieur, ça peut paraître rapide, mais de mon côté, j’ai l’impression que mon premier album a paru il y a très longtemps.»

Anonymat

Bien qu’il n’ait jamais rêvé de célébrité, Vianney a rapidement dû s’adapter à son nouveau statut de star.

«Je prends toujours le métro, mais maintenant, je mets une casquette, je regarde vers le bas. Je passe ma vie à me cacher, a-t-il expliqué. C’est une chose [la célébrité] que je n’ai jamais recherchée, donc je n’y suis pas du tout attaché, mais à la fois, c’est ce qui fait qu’on vit une tournée extraordinaire, en ce moment. Je ne m’en plains pas.»

Cela dit, l’artiste n’hésite pas à admettre qu’il aime bien retrouver son anonymat lors de ses visites chez nous.

«En plus, je commence à avoir des amis à Montréal. Venir au Québec, pour moi, c’est le bonheur!»


Vianney offrira un concert gratuit sur la scène Bell, lundi soir à 18 h. Il assurera aussi la première partie de Vincent Delerm au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, mardi soir.