/entertainment/shows
Navigation

Vague d’amour pour les sinistrés

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Il était naturel pour des dizaines d’artistes connus de monter sur scène, dimanche soir, pour le spectacle Inondés d'amour, qui a permis de remettre 87 500 $ au fonds des inondations de la Croix-Rouge.

La brochette d’artistes réunis à Trois-Rivières sur la scène décorée de sacs de sable était impressionnante. Véronique Cloutier, Jean-Pierre Ferland, Guylaine Tremblay, Paul Piché, Mario Pelchat, Roch Voisine, Jean-Michel Anctil, France Beaudoin, Fred Pellerin, Sylvain Cossette, Annie Villeneuve, Laurence Jalbert et plusieurs autres.

Céline Dion n'était pas sur place, mais a envoyé une vidéo depuis Paris dans laquelle elle souhaitait un beau spectacle.

Unis pour la Croix-Rouge

L'animatrice et humoriste Véronique Cloutier était bien fière de voir la communauté artistique se réunir pour la Croix-Rouge.

«C’est très beau ce qu’on vit ce soir. Il y a une tragédie dans les inondations, mais en même temps, ça fait aussi ressortir le beau chez l’être humain», a-t-elle dit, quelques heures avant le spectacle réalisé par Jean-François Blais, connu pour son travail à l'émission En direct de l'univers, et lui-même sinistré.

Les artistes québécois sont naturellement solidaires, selon le chanteur Sylvain Cossette.

«Quand il y a eu le 11 septembre, on était tout le monde au Centre Bell et on chantait. Il y a eu les inondations au Saguenay, la crise du verglas. Pour nous autres, c’est normal d’être là», a dit le chanteur originaire de Shawinigan, qui a chanté son succès Si j'me rappelle sur des images des inondations, au début du spectacle.

Mario Pelchat estime lui aussi que les artistes québécois sont proches d’un peuple tissé serré. «Je pense que la communauté artistique est le reflet de ce que les Québécois sont en général», a dit le chanteur devant plus de 5000 personnes.

Les Québécois généreux

La Croix-Rouge canadienne a déjà amassé 7,6 millions $ pour le fonds destiné aux inondations au Québec. Une somme de trois millions $ en argent remis aux familles sinistrées a été annoncée jusqu’à présent, mais il est clair que tous les fonds amassés seront nécessaires.

«Il va y avoir des besoins qui vont émerger. C’est d’ailleurs pour cela qu’on s’assure d’être plusieurs semaines auprès des familles, voire plusieurs mois après le retour à la maison», a expliqué le porte-parole de la Croix-Rouge, Myrian Marotte.