/news/consumer
Navigation

Baie-Comeau crée la première bière au crabe au monde

La microbrasserie s’inspire d’une boisson aux huîtres produite en Irlande

bière au crabe
Photo collaboration spéciale, Charles-Olivier Caron Karine Savard, une des quatre associés de la brasserie St-Pancrace de Baie-Comeau, qui produit la bière au crabe.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | La première bière au monde brassée avec des carapaces de crabe sera sous peu vendue partout au Québec.

Depuis 2015, la microbrasserie St-Pancrace de Baie-Comeau fabrique la Crâââbe Bitter. Il s’agit de la première bière au crabe au monde, selon un des quatre associés de la microbrasserie, Pierre-Antoine Morin.

Il s’agit d’une bière au goût amer, ambrée et qui a un goût de caramel avec un pourcentage d’alcool à 4,8 %. Un petit goût salé ajouté par la cuisson des carapaces de crabe dans la cuve vient conclure l’expérience en bouche.

La Crâââbe Bitter est si populaire sur la Côte-Nord qu’il n’est pas rare d’en manquer, si bien que l’entreprise a récemment agrandi ses installations, afin de l’exporter partout au Québec.

M. Morin est d’avis que d’utiliser les produits de la mer peut paraître particulier, mais l’inspiration vient d’une autre bière brassée depuis plus de 100 ans en Europe. «Ce n’est pas nouveau d’utiliser les produits de la mer pour le brassage de bière. En Irlande, on brasse la Oyster stout, de la bière aux huîtres. C’est l’inspiration utilisée pour notre bière au crabe», explique-t-il.

Les premières livraisons de la bière à l’extérieur de la Côte-Nord se feront à la fin de ce mois et au début du mois de juillet. La brasserie s’approvisionne en crabe directement sur la Côte-Nord.

L’identité nord-côtière

Les copropriétaires de la microbrasserie estiment que l’utilisation du crabe dans de la bière est une façon d’affirmer leur identité à la Côte-Nord. «Le crabe est un produit symbolique, identitaire et tellement apprécié sur la Côte-Nord et c’est pour ça que l’on a décidé d’aller vers ça», affirme M. Morin.

«L’objectif n’est pas de faire une bière avec un produit insolite pour attirer l’attention, c’est d’abord et avant tout de faire un produit qui représente les gens d’ici. On est super content que les gens du milieu l’apprécient. La réponse est plus qu’exceptionnelle», se réjouit le copropriétaire.

Goûts locaux

Les autres produits de la microbrasserie seront aussi expédiés partout au Québec. «Notre objectif, c’est de mettre la Côte-Nord en bouteille», explique M. Morin. Afin d’y parvenir, les sources d’inspiration des brasseurs sont nombreuses.

«Nos bières sont ancrées dans le territoire et on développe nos idées avec les gens d’ici et des produits locaux. C’est un élément identitaire. On utilise les produits comme le crabe, l’argousier et la camerise. Nous faisons affaire avec les producteurs de la région et c’est ce qui crée l’identité de wnos produits», poursuit M. Morin.

Ces collaborations avec les entreprises de la région ont permis de faire naître la Pointe-Noire, une stout au café et la Walker, au goût de noisette et caramel.

La bière au crabe s’ajoute à d’autres bières originales du Québec comme la bière au bleuet, la bière bleue en Abitibi-Témiscamingue ou la Sainte Bénite­­ de Barabbas brassée avec de l’eau de Pâques.