/opinion/columnists
Navigation

Çà et là

Coup d'oeil sur cet article

  • De mon neveu Olivier : Endroit où les gens ne bronzent pas dans le milieu du visage : le Népal.
  • C’est aujourd’hui qu’a lieu le Tournoi de golf des gens d’affaires de Granby. Le comité météo de Gaétan Bégin a fait la job.
  • Où Richard Martineau déniche toutes ces photos de Justin Trudeau, diffusées une par jour sur Facebook ?
  • Denis Boucher veut connaître l’origine de l’expression OupélaiL. Sais pas.
  • Le super encanteur Roch Fournier se demande si le drapeau du Québec est toujours le fleur de Lisée.
  • Une façon sûre de ne pas se taper sur les doigts avec un mateau: tiens-le à deux mains.
  • Grâce à Louis Letartre, Alain Côté est parti du tournoi de Normand Léveillé avec un beau Fatbike aux couleurs de ses inoubliables Nordiques.
  • Autre temps, autres mœurs. Avant une brillante carrière dans la NHL, Gilles Gilbert a évolué chez les juniors pendant 8 ans. Incroyable !
  • Le pou est la bibitte qui coure le plus vite. Il est toujours en tête.
  • Gérald Lambert est toujours bien accueilli par Alain Boutin de la Brasserie Tremblay à Longueuil. Première chose, dès son arrivée? Il lui tend le Journal de Montréal. Le reste, c’est du liquide.
  • Vous cherchez une façon originale de planifier vos activités à court terme. Recherchez l’application «ACTY». Développée au Québec par Alexandre Lambert et Car-Henri Mathieu. Génial !
  • Une abeille peut-elle envoyer un e-miel?
  • Confirmé! Mon ami Bruno Harvey se présentera à la mairie de St-Bruno et pas juste pour le nom. Il veut pousser la démocratie à son maximum. Bonne chance!
  • Le Festi-force de St-Jean-de-Matha n’aura pas lieu cet été. On fait relâche jusqu’en 2018.
  • On peut s’amuser et avoir du plaisir et si on mélange les deux, c’est pas grave.
  • D’ici septembre, Stéphane Guay ouvrira un bed-and-breakfast à côté de son club de golf International 2000. En plus, il est en train de construire une cinquantaine de maisons à deux kilomètres de la frontière américaine.

À DEMAIN

Le gouvernement augmente le coût des cigarettes pour qu’on arrête de fumer. Alors, quand il hausse les impôts, est-ce pour qu’on arrête de travailler ?