/finance/business
Navigation

Un Québécois à la tête de Loblaw, Provigo et Maxi

Le Québécois Richard Dufresne prend la tête de l’épicier Loblaw, Provigo et Maxi. Il vient d’être nommé président du géant alimentaire George Weston et de ses nombreuses filiales.
Courtoisie Le Québécois Richard Dufresne prend la tête de l’épicier Loblaw, Provigo et Maxi. Il vient d’être nommé président du géant alimentaire George Weston et de ses nombreuses filiales.

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Richard Dufresne prend la tête de l’épicier Loblaw, Provigo et Maxi. Il vient d’être nommé président du géant alimentaire George Weston et de ses nombreuses filiales.

Richard Dufresne succédera dès le 1er janvier prochain à Galen G. Weston au poste de la présidence, a indiqué mercredi l’entreprise par voie de communiqué.

«La contribution de Richard à titre de chef de la direction financière tant au sein de Loblaw que de George Weston aura été remarquable», a fait valoir Galen W. Weston mercredi.

Chez George Weston et Loblaw, Richard Dufresne a connu une ascension fulgurante.

Chef de la direction financière de Metro pendant six ans, Richard Dufresne était passé chez George Weston en 2012. En 2014, il est devenu chef de la direction financière de Loblaw.

L’an dernier, l’entreprise George Weston, qui détient la boulangerie Weston Foods, a enregistré des revenus de 48 milliards $.

Au dernier trimestre, George Weston a engrangé des profits nets de 107 millions $ sur des revenus de 10,8 milliards $.

Nombreux dossiers

Au cours des dernières années, Richard Dufresne a notamment piloté de nombreux dossiers chauds dont l’achat des pharmacies Pharmaprix et Shoppers Drug Mart.

On lui doit également la mise sur pied de la Fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix qui regroupe l’ensemble des immeubles du groupe ainsi que de nombreuses synergies au sein des filiales.

Au pays, Loblaw et ses divisions compte plus de 2300 magasins et 192 000 travailleurs.

Originaire de l’Abitibi (Rouyn-Noranda), Richard Dufresne a notamment étudié à l’Université Laval et à la Richard Ivey School

Il a également travaillé dans les services bancaires (fusions et acquisitions) chez BMO Nesbitt Burns et chez Merrill Lynch.