/sports/fighting
Navigation

Beterbiev se battra bel et bien en juillet

Artur Beterbiev boxe
Photo d'archives Artur Beterbiev.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Si certaines rumeurs ont circulé, jeudi, mentionnant que le prochain combat d’Artur Beterbiev était en péril, le président du Groupe GYM, Yvon Michel, a confirmé que le boxeur d’origine russe allait bel et bien se battre en juillet.

Présentement, sur le site web Boxrec.com, on peut y lire que Beterbiev affrontera l’Allemand Enrico Koelling, le 29 juillet, à Québec. Monsieur Michel a toutefois refusé de confirmer l’information.

«On n’a jamais confirmé un endroit. Ce que je peux dire, c’est qu’Artur va se battre avant la fin du mois de juillet, en éliminatoire. Je connais la date et le lieu, mais pour l’instant on m’a demandé de garder ça secret. Je peux assurer qu’il va se battre en juillet.»

En ce qui concerne le litige entre Beterbiev et le Groupe GYM à propos d'une histoire de paiement effectué en retard, à la suite de son combat du 4 juin 2016 contre Ezequiel Osvaldo Maderna, monsieur Michel a rapidement laissé comprendre qu’il ne se chargeait pas du dossier.

«C’est avec les avocats et ce n’est pas moi qui s’occupe de ça...»

Un autre combat annulé

Pour la deuxième fois en moins de deux semaines, le poids lourd Oscar Rivas a vu son combat être annulé à la dernière minute.

Qu’il s’agisse de pure malchance ou de problèmes contractuels, la situation n’est pas facile à gérer pour le boxeur de 30 ans.

«Encore une fois, son adversaire a décidé d’annuler à la dernière minute, a simplement expliqué le président du Groupe GYM. C’est certain que c’est décevant, mais on ne peut rien y faire.»

Lors du gala du 3 juin mettant en vedette Adonis Stevenson, Andrzej Fonfara, Jean Pascal et Eleider Alvarez, Rivas était aussi censé monter dans le ring, mais son adversaire ne s’est pas présenté.

Finalement, c’est le 30 juin, à Niagara Falls qu’il pourra laisser parler son talent. Espérons que son adversaire décidera d’en faire autant cette fois!

Custio Clayton a pour sa part eu plus de chance, alors qu’il croise le fer face à Johnny Navarrete pour les titres vacants WBC Continental Amériques et IBF International des mi-moyens.

«Dans le cas de Custio, je suis très heureux qu’il ait accepté tout de suite de se battre. Pour lui c’est plus difficile, car il doit faire le poids, ce qu’Oscar n’a pas à faire. [Son combat du 3 juin a également été annulé, car son adversaire n’a pas été en mesure de faire le poids.] Au départ, il pensait qu’on allait essayer de lui trouver un combat plus tard en juillet ou en août, mais il fallait bien gérer la situation et c’est ce qu’on a fait, alors on l’a remis tout de suite dans le ring.»

«Avec tout ce qu’il va avoir vécu dans les deux dernières semaines, je suis sûr qu’il va en ressortir grandi.»