/finance/business
Navigation

Amazon fait trembler les titres de Métro et Loblaw

Whole Foods
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le géant de la distribution en ligne Amazon a fait trembler vendredi tout le secteur alimentaire nord-américain, dont les titres de Metro et de Loblaw qui ont reculé en Bourse.

Pour 13,7 milliards $ US, Amazon a annoncé vendredi l’acquisition de la chaîne de supermarchés bio Whole Foods présente aux États-Unis et dans l’Ouest canadien.

Amazon, qui ne cache pas ses ambitions de devenir un joueur majeur du secteur de l’épicerie en Amérique du Nord, pourrait venir brouiller les cartes alors que les marges bénéficiaires des grands détaillants sont déjà très minces.

Plus de 30 % des dépenses des ménages sont consacrés à l’alimentation.

Sur les marchés financiers, la réaction des investisseurs a été immédiate. Le titre de l’épicier québécois Metro a glissé de 3 % pour terminer la séance à 43,16 $ à la Bourse de Toronto.

Pour Loblaw aussi, la secousse a été importante. L’action de la plus importante chaîne de supermarchés au Canada a perdu 3,6 %, à 72,79 $.

Les analystes sont d’avis que l’arrivée d’Amazon dans l’alimentaire se fera sentir partout au sein de l’industrie et aura un impact sur les profits des détaillants.

Le secteur de l’épicerie génère des revenus de plus de 800 milliards $ annuellement en Amérique du Nord.

Costco et Walmart malmenés

L’emplette d’Amazon a aussi eu ses effets sur deux détaillants américains incontournables, soit Costco et Walmart, qui ont pris du gallon dans le secteur alimentaire ces dernières années.

À la Bourse de New York, le titre de Costco a dévissé de 7,2 % (-12,95 $ US) pour clôturer à 167,11 $ US.

Du côté de Walmart, l’action du détaillant a fondu de 4,7 % (-3,67 $), à 75,24 $ US.