/sports/hockey/canadien
Navigation

Danault ravi par l’arrivée de Drouin

Phillip Danault
Photo d'archives Phillip Danault

Coup d'oeil sur cet article

Pour une rare fois depuis qu’il a pris les rênes du Canadien en mai 2012, Marc Bergevin a posé un geste qui a semblé faire l’unanimité. Tout le monde s’entend pour dire que l’arrivée de Jonathan Drouin fait immédiatement du Canadien une meilleure formation.

En vacances aux Bermudes, Phillip Danault s’est grandement réjoui de l’arrivée de l’attaquant de 22 ans.

«Marc a fait un excellent coup. On vient d’améliorer notre équipe. Juste avec cette transaction, notre équipe est meilleure. Je suis vraiment content», a lancé le Victoriavillois au bout du fil.

« On vient d’améliorer notre équipe » – Phillip Danault

Conscient que Bergevin a dû sacrifier un défenseur d’avenir en Mikhail Sergachev pour mettre la main sur le choix de premier tour du Lightning en 2013, Danault assure que le jeu en valait la chandelle.

«La différence, c’est que Drouin est prêt à jouer, alors que Sergachev ne l’est pas tout à fait. Bergevin ouvre la fenêtre. Il veut nous aider à gagner dans le présent et non dans le futur. C’est une excellente acquisition», a-t-il insisté.

Sur le même trio

Danault connaît bien Drouin pour avoir défendu les couleurs du Canada à ses côtés lors du Championnat mondial de hockey junior, disputé à Oufa, en 2013.

«C’est un joueur qui joue avec beaucoup d’émotions. Ses mains sont incroyables. J’ai toujours trouvé que c’était un joueur exceptionnel. Il va amener de l’énergie sur la patinoire. Il peut être physique. Il est capable de performer en séries éliminatoires», a énuméré Danault.

Au moment de présenter sa nouvelle prise aux membres de la presse, le directeur général du Canadien a affirmé qu’il ignorait si Claude Julien allait l’utiliser au centre ou à l’aile. L’enthousiasme de Danault laisse sous-entendre qu’il souhaiterait le voir sur sa gauche.

«Avec Équipe Canada, je jouais sur le troisième trio et Jo, sur les deux premiers. J’ai toujours voulu jouer avec lui, mais ça n’a jamais adonné. Même chez les juniors... J’avais été échangé à Moncton, alors que j’étais censé aller à Halifax. Donc, ce n’est finalement jamais arrivé», a lancé Danault, visiblement fébrile.

«Mais ça ne veut pas dire que je vais jouer avec lui. Peut-être qu’il jouera au centre. Ça dépend de ce que Bergevin voit en lui», a-t-il rapidement repris.

Les actions des prochains jours pourraient dicter l’utilisation que le Canadien fera de Drouin. On en saura davantage dans les premiers jours du camp d’entraînement.