/sports/others
Navigation

Grand défi Pierre Lavoie: Joé Juneau sur la première ligne

L’ex-hockeyeur a profité du passage des cyclistes à Pont-Rouge pour faire un bout de chemin avec eux

Coup d'oeil sur cet article

PONT-ROUGE | Pierre Lavoie et Joé Juneau ont uni leurs voix en marge du Grand défi Pierre Lavoie après avoir été accueillis en héros au Centre récréatif de Pont-Rouge, portant le nom de l’ancien hockeyeur de la Ligue nationale.

Haie d’honneur formée par des bâtons de hockey, cris à tue-tête de centaines de jeunes en délire malgré la pluie glaciale et musique vivante, la municipalité de la région de Portneuf n’a pas raté sa première réunion avec les cyclistes du 1000 km, vendredi midi.

Partis de l’intérieur du Centre Vidéotron en matinée, les 400 participants ayant roulé entre Québec et Pont-Rouge ont été propulsés durant cette étape par les encouragements de centaines d’enfants tout au long du parcours. La température automnale n’a pas trop ralenti leurs ardeurs.

«Les enfants, c’est notre nourriture

[...] Quand on les voit se déplacer à la pluie battante en nous attendant pendant 45 minutes, que les CPE sont sur le bord tout le long de la route, ça vient faire toute la différence. C’est un grand encouragement pour tous nos programmes dans les CPE et écoles primaires. C’est ma paie et celle des cyclistes», a résumé le cofondateur du Grand défi au Journal à son arrivée.

« Fantastique! »

Originaire de l’endroit, Juneau ne s’est pas fait prier pour enfourcher de nouveau son vélo quand il a été mis au courant que Pont-Rouge était l’une des terres d’accueil de la neuvième édition de ce marathon.

«C’est une grande fierté d’être ici. Quand Pierre m’a contacté l’an passé pour me demander ce que je pensais d’un arrêt à Pont-Rouge, j’ai trouvé ça fantastique! Je me suis dit qu’il fallait absolument que j’y participe encore une fois», a mentionné Juneau, qui a franchi l’arche à la tête du peloton en compagnie du leader du mouvement.

Collaboration importante

Depuis 11 ans, l’ancien joueur du Canadien dirige le Programme de développement des jeunes du Nunavik axé sur le hockey. «On se supporte mutuellement dans ce que chacun fait. Je pense que c’est important quand on travaille comme ça pour la société au niveau des jeunes de se supporter. Puis, c’est normal, considérant qu’on croit aux mêmes choses», a expliqué le Pontrougeois, qui s’occupe aussi du programme hockey-école dans Portneuf.

«Joé est un grand leader. Il m’a toujours inspiré. On a parlé longuement de la suite et on va regarder comment on peut lui donner un petit coup de main. On travaille pour les mêmes raisons et ce qu’il fait est très important pour les communautés», a souligné Lavoie.

Ébullition matinale au Centre Vidéotron

PONT-ROUGE | Le Centre Vidéotron était une véritable fourmilière, vendredi matin.

Les employés de l’amphithéâtre étaient à pied d’œuvre dès les petites heures de la nuit de jeudi à vendredi pour s’assurer que les 1060 cyclistes et les centaines d’autres membres composant le convoi ne manquent de rien. Certains ont même dormi au quatrième étage de l’édifice!

Sur la patinoire

Débarqués aux alentours de 4 h, les cyclistes ont eu droit à un buffet santé pour le déjeuner qui avait été concocté dans les cuisines de l’aréna. Le hall avait été transformé en immense salle à manger pour l’occasion.

Grâce à la superficie des lieux, les 400 cyclistes ayant roulé jusqu’à Pont-Rouge ont amorcé leur périple au beau milieu du terrain de jeu du Centre Vidéotron, sous le tableau indicateur. Question d’offrir un répit non négligeable aux caprices de dame Nature et une expérience différente.

«On a rempli les demandes du Grand défi, qui est une organisation très bien structurée. On a adapté un peu le Centre Vidéotron pour leur départ, ce matin [vendredi, et on a décidé de le faire à l’intérieur pour faire un clin d’œil à l’amphithéâtre et afin que ce soit un départ unique. On a mis à disposition toutes les commodités nécessaires», a mentionné le directeur général du Centre Vidéotron, Louis Painchaud.

Journée historique

La journée s’annonçait fertile en émotions. Les cyclistes étaient attendus en pleine nuit à Sainte-Agathe-des-Monts, d’où ils se rendront durant la journée à Mont-Tremblant et à Gatineau.

Le tracé de 144 km entre les deux villes constitue le plus long jamais conçu depuis la création de l’événement du 1000 km, pour qui il s’agira d’une première visite en Outaouais.