/news/health
Navigation

La pression est forte sur les travailleurs de la santé

Bloc infirmières infirmière infirmier santé hôpital
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La pression devient de plus en plus forte sur les membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

La demande psychologique est élevée et les employés n'ont plus la latitude ou l'autonomie décisionnelle pour exercer convenablement leur profession, indique un sondage effectué par le syndicat auprès de ses membres.

Ces résultats ont été livrés jeudi après-midi à la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo.

Pour le syndicat, il s'agissait d'une façon d'alerter les autorités pour ensuite trouver ensemble des pistes de solution.

«Là, il y a du monde qui tombe au combat. On a une détresse psychologique qui est excessivement élevée, a affirmé Sylvain Lirette, de l’APTS. [...] Cette gestion par le volume, quand on ne regarde que la quantité et non la qualité, c’est ça que ça amène chez nos membres. [...] Les nouvelles qu’on a, c’est que le sondage qu’on a déposé, l’employeur est allé enquêter sur la mobilisation [...] Donc ils sont allés valider la mobilisation de leurs membres, et il semble que les résultats concordent. Ça, c’est excessivement intéressant.»