/finance/business
Navigation

La tour Trump de Toronto pourrait changer de nom incessamment

toronto sun
Stan Behal/Toronto Sun/QMI Agency

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | La bannière St. Regis de la chaîne hôtelière Marriott International est en tête des soumissionnaires pour l’acquisition de la marque et des droits de gestion de la tour Trump au centre-ville de Toronto, selon les agences de presse Reuters et Bloomberg.

Reuters dit s’être fait confirmer l’information par deux sources familières avec le dossier.

Une troisième source a indiqué que la Trump Organization a déjà accepté de signer une entente qui ferait en sorte que son nom serait retiré de l’immeuble et qu’elle en céderait la gestion. La tour Trump de Toronto, haute de 65 étages, comprend des suites d’hôtel et des condominiums, de même que des commerces.

La tour pourrait donc vraisemblablement porter le nom de l’acheteur.

Selon une des sources de Reuters, l’entente pourrait être conclue d’ici quatre à six semaines. Une autre source parle toutefois de moins de deux semaines.

L’agence de presse Bloomberg a également rapporté vendredi que la bannière St. Regis est en tête des soumissionnaires pour la tour Trump et que cette dernière pourrait être éventuellement rebaptisée. Selon Bloomberg, il n’est pas exclu non plus que l’immeuble conserve le nom de Trump.

«Il n’y a pas (encore) d’entente finale», a dit à Bloomberg Jay Wolf, de la firme JCF Capital.

L’immeuble n’appartient pas à la Trump Organization, mais plutôt à JCF Capital ULC qui en a fait l’acquisition plus tôt cette année dans le cadre d’une vente supervisée par la cour. Au début du projet, la Trump Organization a cédé son nom sous licence à l’immeuble et détient un contrat pour sa gestion.

Outre la bannière St. Regis, la bannière Waldorf Astoria de Hilton, ainsi que Mandarin Oriental International se sont montrées intéressées par la tour Trump de Toronto, a rapporté Bloomberg.