/news/society
Navigation

Un père sauve son fils de la noyade et lance un message aux parents

Un père sauve son fils de la noyade et lance un message aux parents
Photo TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

François Sylvain, qui a sauvé son fils Félix de la noyade dans la piscine familiale le 18 juin 2015, a un message pour les parents: on n’est jamais trop prudent quand il est question de sécurité et la vigilance doit être constante.

Chaque été, de nombreuses noyades surviennent dans des piscines résidentielles. Il y a deux ans jour pour jour, le fils de François Sylvain, un résident de Gatineau, a failli faire partie de ces statistiques.

Pendant l’heure du dîner, ses enfants se sont baignés. Sa conjointe est ensuite allée mener leur fille aînée à l’école et faire des commissions.

Vision d’horreur

Le père est donc resté avec ses trois jeunes enfants à la maison. Quand il a entendu sa petite fille pleurer dans son lit, il est allé la consoler.

Lorsqu’il est redescendu, M. Sylvain s’est avancé vers la porte-fenêtre et il a alors eu une vision d’horreur: son garçon de trois ans flottait dans l’eau, son autre fils de 5 ans nageant autour de son frère.

«Il y a un moment, un choc, que je ne peux pas me rappeler entre la porte-patio et le moment où j’ai sauté dans la piscine, a-t-il raconté à TVA Nouvelles. Je me rappelle être arrivé dans la piscine complètement habillé, avoir attrapé mon garçon qui était inanimé, mou.»

M. Sylvain l’a sorti de l’eau et a essayé de pratiquer la respiration artificielle. Il avait déjà suivi des cours de secourisme. Mais confronté à la situation, le père de famille n’a pas été capable.

«Mettre mes lèvres sur les siennes, ça m’a donné un choc épouvantable. Je me suis mis à hurler pour que les voisins appellent le 911», a témoigné M. Sylvain.

Deux voisins se sont approchés et ont appelé les services d’urgence. Son garçon a finalement rouvert ses paupières tranquillement, mais ses yeux étaient révulsés.

Le jeune garçon s’est finalement bien rétabli. Il n’a pas gardé de séquelles et nage maintenant seul, sans aide.

Installations sécuritaires

Les installations autour de la piscine étaient sécuritaires, à un détail près: la famille avait installé un petit crochet pour garder la porte menant à la piscine ouverte, afin d’éviter de devoir l’ouvrir chaque fois qu’un enfant voulait sortir.

Après la baignade du dîner, les parents avaient oublié de refermer la porte, et les deux garçons se sont glissés dans l’eau.

«Il faut être vigilant avec les enfants. Il faut appliquer ces mesures de prévention. Souvent, on va dire que c’est très coûteux, et je comprends. Mettre une clôture autour d’une piscine, c’est coûteux, mais ça vaut la peine», a dit M. Sylvain.

Et bien entendu, lorsqu’on possède une piscine, il faut redoubler de vigilance.

«Un accident, ça arrive super vite et on a toujours la sensation que ça arrive seulement aux autres, jusqu’au jour où ça nous arrive», a-t-il indiqué.