/opinion/columnists
Navigation

La fonction des pères

Coup d'oeil sur cet article

À quoi ça sert un père en 2017 alors que la majorité des sites sur la parentalité traitent abondamment du rôle d’attachement de la mère et de son enfant? Les pères se font souvent évaluer pour vérifier s’ils partagent les tâches ménagères adéquatement ou s’ils s’occupent de leur progéniture.

Dernièrement, nous avons fait un débat de la charge mentale des femmes dans un couple. Cette charge qui devrait être partagée.

Mais est-ce vraiment tout ce que l’on attend des pères? Qu’ils partagent les tâches et la charge mentale des mères?

Récompenser les tâches

Lorsque j’enseignais au baccalauréat, j’expliquais souvent à mes étudiants qu’il fallait arrêter de toujours récompenser les pères pour des tâches que les mères font aussi naturellement: venir reconduire leurs enfants à la garderie ou assister aux rencontres de parents.

J’avais l’impression que chaque fois qu’un père était dans la salle, il fallait faire une fête et souligner ce fait. Comme si les mères présentes n’étaient pas aussi héroïques que ce père en prenant de leur temps pour venir aux rencontres. Bref, le double standard m’énervait un peu.

Caractéristiques des pères

Il existe des caractéristiques propres aux pères qui nous permettent de les célébrer aujourd’hui. Des recherches récentes montrent que les jeux de bataille, entre les pères et principalement leurs fils, sont bénéfiques pour l’apprentissage des enfants. Ces derniers arrivent à mieux contrôler leur agressivité en vieillissant et donc réussissent mieux à l’école.

Les pères permettent aussi aux enfants de mieux contrôler leurs prises de risques. Moins surprotecteurs (c’est une moyenne), ils permettent souvent aux enfants de prendre des risques en toute sécurité. Par exemple, faire des barreaux au parc sans que le père tienne son enfant durant le trajet.

Allez-y, observez les pères dans un parc, vous verrez qu’ils ont une façon bien à eux d’intervenir et de gérer les risques.