/news/green
Navigation

Une résidence complètement démolie par une possible tornade à Hébertville

Coup d'oeil sur cet article

Le ciel s’est déchaîné partout au Québec, dimanche, mais c’est au Saguenay—Lac-Saint-Jean qu’il semble s’être montré le plus dévastateur. Un orage super­cellu­laire accompagné de vents violents et de grêle y a endommagé une douzaine de bâtiments sans faire de blessés.

S’agissait-il d’une tornade? Environnement Canada ne confirme pas et doit mener son enquête lundi. En attendant, les résidents d’Hébertville et de Larouche, au sud-est du lac Saint-Jean, sont certains d’avoir vécu un événement hors du commun.

Une résidence située sur le rang Saint-André a été complètement soufflée par le vent.

«Il ne reste plus rien de la maison. Même chose pour le garage. La maison, c’est une perte totale», affirme Stéphane Racine, le frère du propriétaire, un homme approchant la soixantaine qui résidait là depuis près de 40 ans.

«C’est sûr que c’est désolant. On va tout faire pour l’aider là-dedans», mentionne-t-il. Au moment de lui parler, l’homme s’affairait à ramasser les biens de son frère qui pouvaient encore être sauvés «pour ne pas se faire voler».

Selon le chef de la caserne d’Hébertville-Station, Christian Côté, outre cette résidence, une autre a été passablement endommagée dans le même secteur, tandis qu’une dizaine de bâtiments ont subi des bris mineurs, notamment des patios et une grange qui auraient été soufflés par le vent.

«On n’a aucun blessé. Il n’y avait personne à l’intérieur de la maison, on est chanceux de ce côté-là», explique M. Côté.

Toujours au Lac-Saint-Jean, des dommages ont également été rapportés à l’Ascension-de-Notre-Seigneur.

Rotation

Si Environnement Canada refuse pour le moment de parler de tornade, l’agence admet qu’un événement météorologique sérieux a fait rage dans la région.

«Il y avait vraiment de la rotation, dans cette cellule-là. Elle est demeurée intense assez longtemps. Tout au long de son passage, il semble y avoir eu des dégâts», précise Julie Deshaies, météorologue.

Contrairement à d’autres régions du Québec, le Lac-Saint-Jean n’a pas fait l’objet d’un avertissement de tornade, mais plutôt d’orages violents. Environnement Canada se défend d’avoir manqué à son devoir, rappelant que les tornades sont des événements difficiles à prédire.

Il y a un an, une tornade de catégorie EF-0 avait touché terre à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Hébertville.