/sports/golf
Navigation

Dave Lévesque aura du pain sur la planche au Bic

Dave Lévesque aura du pain sur la planche au Bic
Photo TVA Sports

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Dave Lévesque devra sortir son arsenal de coups spectaculaires s’il veut triompher cette semaine au Tournoi des Maîtres Valeurs Mobilières Desjardins- Équipe René Gagnon. Le professionnel du Golf Château-Bromont affrontera le plus fort contingent de joueurs à disputer un tournoi au club Bic depuis les 20 dernières années.

C’est l’avis du président du Circuit Canada Pro Tour, Jean Trudeau, dont l’équipe prépare activement la présentation de l’épreuve du circuit provincial prévue mercredi et jeudi à Rimouski. Le champion repartira avec un chèque de 6000 $ puisé dans la bourse globale de 40 000 $.

Malgré des conditions météorologiques difficiles lors de la deuxième ronde, Lévesque avait survolé le terrain de son enfance l’an dernier en cumulant un excellent pointage de -8. Le natif de la municipalité de Price, située à une quarantaine de minutes du Bic, remportait ainsi un troisième tournoi en quatre ans devant ses parents et amis.

Des amateurs extrêmement choyés

Or, Dave Lévesque fera face au récent vainqueur du Championnat de la PGA du Canada, Jean-Philip Cornellier. L’ancien de l’Université de Montréal a remporté la plus importante compétition au pays la semaine dernière en défaisant Bryn Parry de la Colombie-Britannique, qui a déjà évolué sur le circuit Nationwide en plus du cumuler plusieurs titres canadiens.

Cornellier a d’ailleurs terminé au quatrième rang du Tournoi des Maîtres Valeurs Mobilières Desjardins- Équipe René Gagnon en 2016.

«On n’a presque doublé le nombre de professionnels par rapport à l’an passé», explique M. Trudeau. «En plus de Cornellier, on aura Max Gilbert de Saint-Georges et Raoul Ménard, deux membres du Circuit Mackenzie Tour-PGA TOUR Canada, en plus du champion de la PGA du Canada en 2016, Marc-Étienne Bussière. Les amateurs de golf de Rimouski sont extrêmement choyés».

La météo pourrait jouer des tours aux golfeurs

Comme l’an dernier, la météo pourrait jouer les trouble-fêtes cette semaine au Bic. Si les conditions devraient s’améliorer pour la deuxième journée d’activités, des possibilités d’averses semblent inévitables pour la ronde d’entrainement de mardi et la première ronde de mercredi.

«C’est souvent un problème. La proximité du fleuve Saint-Laurent donne des conditions exceptionnelles en matinée et désoriente les golfeurs en après-midi. C’est ce qui fait la particularité du Bic. Ce sera du golf de très haut calibre. L’accueil du professionnel hôte Michel Blier fait que le tournoi est devenu un incontournable dans le calendrier des professionnels québécois», estime Jean Trudeau.

.