/news/health
Navigation

Elle perd 130 livres afin de donner un répit à son cheval

Coup d'oeil sur cet article

VICTORIAVILLE | Une femme souffrant d’obésité morbide a perdu 130 livres au cours des 20 derniers mois afin que son cheval puisse plus aisément la supporter.

De dire que Mélany Houle a «fondu» depuis qu’elle a adopté Casanova, un Quarter horse constitue un euphémisme.

Grâce à la course à pied et à un menu plus équilibré, elle a subi une transformation extrême qui lui a d’ailleurs permis de grimper sur la première place de la compétition de Fitness Canada présentée à Montréal récemment.

Des limites

La Saguenéenne d’origine a toujours rêvé de posséder un cheval et lorsqu’elle a rencontré Casanova en 2014, ce fut tout de suite le coup de foudre.

Le hic, c’est que la nouvelle propriétaire avait un indice de masse corporel de 44,6, ce qui correspond à l’obésité morbide. Mme Houle refuse cependant de dire combien elle pesait exactement avant de perdre 130 livres. Malgré son poids, elle pouvait monter Casanova, mais elle était limitée au pas. On lui a fortement déconseillé d’aller plus vite car le trot ou le galop pouvait blesser sérieusement l’animal.

«Rendue là, je n’avais plus le choix, soit je le vendais et je changeais de cheval, soit je perdais du poids. Puisqu’il était inconcevable pour moi de m’en départir, j’ai choisi la deuxième option», raconte-t-elle.

Mélany Houle a souvent tenté de perdre du poids par le passé, mais les différentes diètes ne l’ont pas servie.

Déterminée à donner un peu de répit à sa monture, elle s’est mise à la course à pied et y a pris plaisir. Elle a commencé par des marches sur de courtes distances, puis a graduellement augmenté la cadence.

Disciplinée, elle a vu l’aiguille de la balance décliner rapidement. Elle a perdu ses 100 premières livres en quelques mois. Afin d’éviter les surplus de peau molle, elle a alors ajouté le raffermissement musculaire à son programme. 130 livres en moins plus tard, elle fait maintenant l’envie de plusieurs.

Blogue

Mélany Houle a toujours rêvé de deux choses: posséder un cheval et être une princesse. Si la deuxième semble difficilement réalisable au sens propre, elle l’a tout de même réalisé au sens figuré en créant le blogue «La Princesse de course» qui compte plusieurs milliers d’adeptes sur les réseaux sociaux.

Elle y raconte son expérience ­et­­­­­­­­­­­ donne divers conseils à ceux qui désireraient aussi perdre une grande quantité de poids.

La professeure de chant de profession se sent mieux dans sa peau. Malgré tout le chemin parcouru, elle souhaite perdre encore une quinzaine de livres pour atteindre son objectif.