/finance
Navigation

Recours collectif de 500 millions $ contre la maison-mère de Tim Hortons

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Le propriétaire de deux franchises de la bannière Tim Hortons dans la région de Toronto a déposé lundi une demande de recours collectif de 500 millions $ contre le propriétaire de la chaîne, Restaurant Brands International (RBI).

Selon ce qu’ont rapporté des médias torontois, le recours collectif a été déposé devant la Cour supérieure de l’Ontario au nom de tous les propriétaires de franchises de Tim Hortons. L’action vise RBI, TDL Group Corp. (anciennement Tim Hortons Inc.) et ses principaux dirigeants. Les requérants estiment que l’entreprise a utilisé «plusieurs stratégies pour extraire plus d’argent de franchises de Tim Hortons, au détriment des franchisés».

En vertu des contrats de franchise, les franchisés doivent verser 3,5 % de leurs ventes nettes dans un fonds mis en place pour faire la promotion de la chaîne dans son ensemble. Depuis que RBI a fait l’acquisition de Tim Hortons en 2014, les franchisés ont contribué plusieurs centaines de millions de dollars.

«RBI s’est accordée cet argent à elle-même ainsi qu’à TDL et les personnes défenderesses au détriment des franchisés», stipule le document soumis à la cour lundi.

Cette manœuvre marque une nouvelle étape dans le conflit entre les franchisés et la maison-mère. Les propriétaires de restaurants réunis au sein de la Great White North Franchisee Association (Association des franchisés du Grand Nord) critiquent les efforts de RBI pour réduire les coûts.

En avril dernier, le président de Tim Hortons, Elias Diaz Sese, s’était excusé auprès des restaurateurs et avait promis de rectifier le tir. Il a toutefois quitté ses fonctions, a indiqué RBI au «Globe and Mail» lundi.

Le président de la division canadienne de Tim Hortons, Sami Siddiqui, a déploré le dépôt du recours collectif. Dans une lettre envoyée aux franchisés, il a indiqué que l’entreprise est en désaccord avec leurs revendications. «Ce type d’accusations publiques va seulement nuire à la marque que vous avez tous travaillé si fort à construire», a écrit M. Siddiqui.

Restaurant Brands International est également propriétaire de Burger King, ainsi que de la chaîne Popeyes Louisiana Kitchen, achetée en 2017 pour 1,8 milliard $ US.