/news/politics
Navigation

Denis Lebel à la tête du Conseil de l’industrie forestière

Denis Lebel à la tête du Conseil de l’industrie forestière
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | À peine 24 heures après avoir officiellement annoncé qu’il quittait la vie politique, Denis Lebel a été nommé président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ)

La nouvelle a été confirmée en soirée par le président du conseil d’administration du CIFQ. «La vision stratégique de M. Lebel, son expérience, sa maîtrise des enjeux et sa sensibilité quant à l’importance économique du secteur forestier pour les régions du Québec seront des atouts importants pour notre secteur d’activité», a fait valoir Éric Bouchard dans un communiqué.

Député pour le Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Lac-Saint-Jean depuis 2007, M. Lebel a choisi de tirer un trait sur la vie politique. Après avoir été, entre autres, ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et ministre des Affaires intergouvernementales sous Stephen Harper, le politicien n’a pas apprécié retourner sur les bancs de l’opposition, à Ottawa.

Denis Lebel a également été maire de Roberval de 2000 à 2007.

Dans un communiqué, M. Lebel a expliqué qu’il souhaite «continuer à servir la collectivité et à défendre les intérêts de ma région, mais aussi du Québec tout entier».

Le nouveau PDG du CIFQ veut assurer «à la fois la promotion et la défense d’une industrie dont l’importance est fondamentale pour notre économie, nos communautés et nos travailleurs».

L’industrie québécoise et canadienne du bois d’œuvre traverse actuellement une crise en raison de l’imposition de droits compensateurs par les États-Unis, qui minent les exportations.

Au début du mois, le gouvernement fédéral a débloqué une enveloppe de 867 millions $ pour soutenir l’industrie forestière, tandis que Québec a prévu un montant de 300 millions $ pour aider les scieries québécoises.