/world/europe
Navigation

Espagne: les députés rejettent le référendum catalan sur l’indépendance

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy au centre
Photo AFP Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy au centre

Coup d'oeil sur cet article

Les députés espagnols ont largement rejeté jeudi le référendum sur l’indépendance de la Catalogne annoncé pour le 1er octobre par le président séparatiste de cette région Carles Puigdemont et déclaré illégal par la justice.

Le texte, présenté par le Parti démocrate catalan (droite indépendantiste) de M. Puigdemont, demandait un «respect» de ce scrutin que le gouvernement conservateur espagnol a interdit.

La motion a été rejetée par 250 députés sur 350, dont le Parti populaire (droite) du chef du gouvernement Mariano Rajoy, le Parti socialiste, première force d’opposition, et les centristes de Ciudadanos.

La gauche radicale de Podemos, seul parti à défendre le «droit à décider» des Catalans par un référendum légal sur le modèle de celui organisé en 2014 en Écosse, a voté pour, comme des partis régionalistes et indépendantistes, pour un total de 92 «oui».

Le débat au Parlement pourrait se poursuivre dans les prochaines semaines, Mariano Rajoy ayant invité Carles Puigdemont à présenter son projet devant le Congrès des députés.

Soutenu par une majorité indépendantiste au parlement régional catalan, Carles Puigdemont a récemment annoncé la tenue le 1er octobre d’un vote sur la question: «Voulez-vous que la Catalogne soit un État indépendant sous la forme d’une république?»

Madrid l’a rejeté catégoriquement, affirmant que cette consultation serait anticonstitutionnelle.