/sports/fighting
Navigation

Mayweather c. McGregor: le commanditaire principal devra débourser 10 M$

Conor Floyd
Montage Charles-André Leroux (Photos AFP)

Coup d'oeil sur cet article

Quand on parle du combat de boxe qui opposera l'invaincu Floyd Mayweather (49-0) au champion de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), Conor McGregor (0-0), beaucoup de billets de banque nous viennent en tête. Les entreprises qui souhaitaient commanditer l'événement devront les sortir de leurs poches s'ils désirent voir leur logo sur le ring, le 26 août.

Des documents envoyés par les propriétaires de l'UFC, WME/IMG, et acquis par ESPN, établissent le prix minimal pour qu'une compagnie soit considérée comme commanditaire principal.

Le montant est de 10 M$.

C'est près du double que ce que Tecate a déboursé pour le combat entre Mayweather et Manny Pacquiao en 2015.

Mais bon, ce privilège a son lot d'avantages, qu'ils soient rentables ou pas.

  • Un logo au centre du ring
  • Le nom de l'entreprise sur les cordages
  • De la publicité sur les femmes qui défilent entre les rounds
  • Une mention au début de chaque round
  • Un demi-million de dollars de billets pour l'événement

Commanditer chaque combattant sera plus «abordable».

Pour 5 M$, une entreprise peut s'associer soit à McGregor, soit à Mayweather.

Les avantages sont un logo dans son coin, un logo lorsque la caméra entre les rounds visite son coin, et 250 000$ de billets.

L'UFC encaissera 10% des revenus du combat.

Même si McGregor est lié à Reebok dans l'UFC, la marque sportive ne profite pas d'une entente exclusive d'équipement pour ce combat de boxe. L'Irlandais pourrait donc, par exemple, être commandité par Nike.