/entertainment/music
Navigation

Un Stradivarius en cadeau

Le rarissime instrument a été prêté au virtuose québécois Alexandre Da Costa pour une durée de 10 ans

L’homme d’affaires Guy Deveault (à droite) a offert un Stradivarius 1701 au violoniste québécois Alexandre Da Costa (à gauche). L’instrument vaut entre 5 et 20 M$.
Photo Joël Lemay, Agence QMI L’homme d’affaires Guy Deveault (à droite) a offert un Stradivarius 1701 au violoniste québécois Alexandre Da Costa (à gauche). L’instrument vaut entre 5 et 20 M$.

Coup d'oeil sur cet article

Le violoniste québécois de renommée internationale Alexandre Da Costa a reçu un cadeau extraordinaire de la part d’un ami : un Stradivarius 1701. Ce prestigieux violon dont la valeur est estimée à plusieurs millions de dollars lui a été prêté pour une décennie, un privilège auquel peu d’artistes ont droit.

C’est le président et chef de la direction de l’entreprise familiale Meubles Canadel, Guy Deveault, un fabricant de meubles situé à Louiseville, en Mauricie, qui lui a offert ce cadeau d’envergure.

Grand mélomane, l’homme d’affaires s’est lié d’amitié avec le violoniste et est devenu son mécène.

« Mon ami m’a dit : “Si ça t’aide, pour toi, je vais en acheter un, et je vais te le prêter autant de temps que tu veux”, a raconté l’artiste, qui a eu la liberté de sélectionner lui-même son futur outil de travail. C’est fantastique ! »

Bien qu’il préfère ne pas dévoiler le montant déboursé pour l’instrument, Guy Deveault a comparé son achat à celui « d’une belle grosse maison à Outremont ou à Westmount ».

« Ça cimente notre amitié, mais pour moi, c’est aussi un investissement », a précisé M. Deveault, un passionné de musique qui dit écouter (et regarder) une ou deux heures de concerts classiques par jour, via des sites spécialisés.

« Je n’ai rien contre ceux qui se procurent des toiles ou des grandes œuvres comme des sculptures, par exemple, mais on ne peut pas les entendre, a-t-il ajouté. Un violon, c’est vivant. »

L’instrument est évidemment assuré. Mais le propriétaire n’a aucune crainte de se le faire dérober. Les Stradivarius sont tellement rares qu’il n’y a aucun marché pour la revente d’un tel instrument.

La tranquillité d’esprit

Au cours des 14 dernières années, Alexandre Da Costa a joué sur plusieurs Stradivarius grâce à de multiples prêts d’instruments.

« Le gouvernement du Canada m’en a prêté un pour trois ans. Ensuite, il y a eu la fondation d’une entreprise québécoise, mais je changeais de violon aux deux ou trois ans. C’est normal, mais je n’avais aucun contrôle là-dessus, a-t-il expliqué. L’instrument, c’est notre outil de travail. Quand il y a un changement, il y a aussi une période d’adaptation d’einviron six mois. »

Ce cadeau de Guy Deveault est donc un gage de tranquillité d’esprit pour le musicien.

« Durant nos conversations, je disais à mon ami que je jouais sur un violon (Stradivarius) qui m’était prêté, mais que ce n’était pas un prêt ad vitam aeternam. J’avais tout le temps peur que mon prêt se termine », nous a expliqué le violoniste de 37 ans.

« Je lui disais que je souhaitais jouer un instrument, le même, durant une longue période de temps. Idéalement un beau violon italien, idéalement un Stradivarius, mais je savais que c’était difficile. En plus, c’était impossible pour moi d’en acheter un, a-t-il souligné, précisant que ce type d’instrument peut valoir entre 5 et 20 M$, de nos jours. Je me comptais donc vraiment chanceux d’en avoir un entre les mains. »

Stradivarius à l’opéra

Si la pression avait augmenté, dernièrement, c’est en raison de la création de Stradivarius à l’opéra, spectacle qu’Alexandre Da Costa compte présenter aux quatre coins de la planète, au cours des années à venir.

« Qu’est-ce qui arrive, si un jour, je n’ai plus de Stradivarius et que je suis encore en train de faire mon spectacle ? Ça me chicotait un peu, a expliqué l’artiste, qui joue sur ces prestigieux violons depuis 2003. En plus, il y a un statut qui accompagne le fait qu’un gouvernement, une compagnie ou une personne ait choisi de te prêter un tel instrument. Qu’est-ce qui arrive si ce profil-là disparaît ? La réponse, c’est : je ne le sais pas. Et je ne suis pas sûr de vouloir tenter le diable. »

C’est pourquoi ce cadeau vaut tout l’or du monde à ses yeux.

« C’est un instrument très puissant, parfait pour un soliste, mais qui ne perd jamais de sa beauté, même lorsque sollicité au maximum, dit-il. C’est certainement le meilleur instrument sur lequel j’ai joué à ce jour. »


Alexandre Da Costa est porte-parole du Festival des Hautes-Laurentides qui a lieu du 6 juillet au 6 août.


On pourra le voir en spectacle le 2 décembre au Théâtre Outremont. Toutes les dates au alexandredacosta.com.

Les Stradivarius en vrac

  • Les violons Stradivarius sont des instruments fabriqués par Antonio Stradivari, célèbre luthier italien ayant vécu de 1644 à 1737.
  • On dit de Stradivari qu’il a donné au violon sa forme actuelle.
  • On ne compte que quelques centaines de Stradivarius en circulation, dans le monde.
  • La valeur estimée des instruments varie entre 5 et 20 millions de dollars canadiens, selon Alexandre Da Costa
  • Des théories veulent que l’utilisation d’ingrédients « secrets », au moment du vernissage, soit à l’origine de la qualité exceptionnelle de l’instrument.
  • Une étude réalisée par des chercheurs de la Sorbonne et publiée récemment dans le Proceedings of the National Academy of Sciences a mis en doute la « supériorité » des Stradivarius en démontrant que c’est la réputation des instruments qui est responsable de la qualité du son qui leur est attribuée, et non la qualité de leur bois ou de leur vernis.

Qui est Guy Deveault

  • Guy Deveault
  • 58 ans
  • Président et chef de la direction de l’entreprise familiale Meubles Canadel, à Louiseville, fondée en 1982.
  • L’entreprise de fabrication de meubles emploie 680 personnes et a un chiffre d’affaires de près de 100 M$.
  • Dans ses temps libres, il est un grand féru de musique classique.

Qui est Alexandre Da Costa

  • Alexandre Da Costa
  • 37 ans
  • Originaire de Montréal
  • Il plonge dans l’univers de la musique dès l’âge de 5 ans et a rapidement été considéré comme un prodige de la musique.
  • Il a remporté de nombreux prix internationaux et a joué dans les plus grandes salles au cours de sa carrière.
  • Les deux hommes se sont rencontrés il y a environ deux ans lors d’un concert et se sont liés d’amitié.