/news/education
Navigation

Une ancienne école pour accueillir des élèves délogés de leur école vétuste?

Coup d'oeil sur cet article

BÉCANCOUR | L'ex-école Mont-Bénilde de Bécancour est prête à accueillir les 130 élèves de l’école Marquis de Saint-Célestin, qui sont forcés de déménager en raison du piteux état de l’établissement scolaire.

L'École Marquis, située au cœur du village de Saint-Célestin, dans le Centre-du-Québec, ne sera pas accessible pour les deux prochaines années et peut-être même plus en raison de graves problèmes de structure.

Les élèves doivent être déménagés dans deux autres écoles, mais un promoteur a offert une solution de rechange à la commission scolaire de la Riveraine. «J'ai un étage disponible au complet qui pourrait accueillir huit classes. Ils seraient seuls sur leur étage. On a aussi tous les bureaux, tableaux, etc. C'est une ancienne école, alors ça facilite les choses», a lancé Steve Garceau, le promoteur du Faubourg Mont-Bénilde.

Le promoteur a acheté l’ex-école Mont-Bénilde il y a quelques années et loue maintenant les lieux à différents organismes. «S'ils en ont besoin pour deux, trois ou cinq ans, il n'y a pas de problème», a ajouté M. Garceau.

Recourir à cette ancienne école, située à environ 15 minutes de Saint-Célestin, permettrait d’avoir accès à de nombreuses installations sportives, dont deux gymnases, une piscine et des terrains de soccer. En plus, il ne serait pas nécessaire de séparer les élèves.

Cette idée plaît au député de Nicolet-Bécancour. «Je pense que c'est une bonne idée qu'ils soient tous regroupés au même endroit et si le Mont-Bénilde est disponible, pourquoi pas», a avancé Donald Martel.

Le député a ajouté qu’il a l’intention de se battre pour que la commission scolaire n’abandonne pas l’école Marquis et qu’elle la rénove ou la reconstruise.

La Commission scolaire de la Riveraine a contacté le promoteur pour s'informer sur les espaces disponibles à l’ancienne école Mont-Bénilde.