/sacchips/unbelievable
Navigation

Insérer une «bombe scintillante» dans le vagin: une nouvelle mode à proscrire selon des médecins

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle mode en date veut que des femmes insèrent dans leur vagin une «bombe scintillante» (en anglais «glitter bomb»), a rapporté jeudi Global News, qui a interrogé des médecins qui exhortent la gent féminine à cesser cette pratique pouvant causer des infections et des irritations.

Le produit Passion Dust (Poussière de la passion) de la compagnie The Pretty Woman Inc. est tellement populaire qu’il est même en rupture de stock.

Il est destiné à améliorer l’apparence et le goût des parties intimes de la femme pendant les relations sexuelles.

Le Passion Dust n’est pas un liquide, un lubrifiant ou un gel, selon le site internet The Pretty Woman.

Après avoir été inséré dans le vagin, le produit se dissout et libère son contenu, qui est un mélange de gélatine, de paillettes comestibles à base d’amidon, de poudre d’acacia (gomme arabique) et de stéarate de légumes.

«Son seul but est d’ajouter une étincelle et une saveur à vos fluides vaginaux naturels pour rendre votre expérience sexuelle beaucoup plus amusante pour vous et votre partenaire», peut-on lire en ligne, où l’on précise que plus l’excitation est grande lors des ébats, «plus rapidement la capsule du produit se dissout».

L’entreprise soutient que son produit est sécuritaire et qu’on peut l’utiliser aussi souvent qu’on le veut. Toutefois, Pretty Woman indique, selon Global News, qu’il peut déclencher une crise d’asthme pour ceux qui souffrent de cette maladie lors de rapports sexuels oraux.

La docteure Yolanda Kirkham, obstétricienne et gynécologue au Women’s College Hospital et au Joseph’s Health Centre de Toronto, s’inquiète notamment de la présence possible de sucre dans le produit et des complications qu’il peut provoquer, notamment les infections à levure ou encore renforcer des infections déjà existantes, tant chez la femme que l’homme. «En ce qui concerne le vagin, il y a un équilibre délicat du pH, mais aussi des bactéries normales», a-t-elle dit à Global News.