/news/health
Navigation

Progression fulgurante depuis 10 ans: hausse des cas de démence au Canada

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – De nouvelles données publiées par l'Agence de la santé publique du Canada révèlent pour la première fois avec précision l'ampleur que prennent la démence et, principalement, la maladie d'Alzheimer au pays.

Plus de 400 000 Canadiens, comme Marie-Françoise Marchal, 65 ans, en sont atteints, une progression fulgurante depuis les 10 dernières années.

Dans son cas, le diagnostic est tombé il y a quatre ans. «J'étais dans le métro et je ne savais plus où j'étais ni comment en sortir», a-t-elle raconté.

Selon l'Agence de la santé publique du Canada, 402 000 personnes sont atteintes de démence au Canada et les deux tiers sont des femmes.

L'augmentation de tous les cas a été de 21 % en 10 ans.

Au Canada, neuf aînées reçoivent un diagnostic de démence chaque heure et après 65 ans, le risque d'être atteint double tous les cinq ans.

La Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer soutient pour sa part qu'il y a beaucoup plus de Canadiens touchés.

«Selon les données que nous avons recueillies, il y aurait plutôt 595 000 personnes atteintes», a souligné Nouha Ben Gaied, directrice de la recherche et du développement de l'organisme.

Le neurologue Alain Robillard, de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal, suit 600 patients chaque année. «Nous faisons face à une véritable épidémie», a-t-il laissé tomber.

Dans les CHSLD, jusqu'à 72 % des résidents atteints de démence sont des femmes. Les femmes vivent plus longtemps que les hommes. À 85 ans, plus de 45 % des femmes et des hommes sont touchés.

L'hérédité peut jouer un rôle dans l'apparition de la maladie. «Ma mère a reçu un diagnostic à l'âge de 83 ans», a relaté Marie-Françoise Marchal.

«C'est démontré que demeurer actif intellectuellement et physiquement le plus longtemps possible retarde l'apparition de la démence», a expliqué le docteur Robillard.

Autres données de l'Agence de la santé publique du Canada: les coûts de santé sont cinq fois plus élevés pour les personnes souffrant de démence. Elles requièrent en moyenne 74 heures de soins par semaine. Les aidants naturels dépensent pour chacun d'entre eux près de 5000 $ annuellement.

«Il est important de venir en aide aux aidants naturels pour garder le plus longtemps possible les aînés à la maison», a dit Nouha Ben Gaied.